Adrien Vescovi : Mnémosyne

Adrien Vescovi : Mnémosyne

09 Mars 2019

Hors les murs



 9 mars – 8 septembre 2019
Vernissage samedi 9 mars 2019 à 11h

Galerie des Ponchettes – MAMAC Hors les murs
77 quai des Etats-unis 06300 Nice

Commissariat : Hélène Guenin, directrice du MAMAC

Mettre le temps et la nature à l’œuvre... Envisager la peinture comme une odyssée à travers différents états de la matière et l’art comme une aventure alchimique, tels sont les enjeux qui animent la démarche d’Adrien Vescovi. L’artiste réalise ses propres couleurs à partir de décoctions de plantes ou de minéraux, créant de véritables « jus de paysages », témoignant des différentes géographies dans lesquelles il travaille (Haute-Savoie, Roussillon, région de Marseille) ou qu’il explore (Maroc, Mexique, Brésil). Processus, hasard dirigé ou « apprivoisé », comme Vescovi aime à le dire, métamorphose mais aussi manipulations sont au cœur de sa pratique. Sa quête permanente d’interaction avec les éléments et les intempéries, le végétal, le géologique ou l’organique montre une fascination pour les « énergies à l’œuvre » et la vie matérielle de la peinture ainsi qu’un désir de saisir le caractère transitoire de toute forme et de toute matière. De l’exposition de ses toiles aux vents, aux rayons de la lune et du soleil, aux phénomènes d’oxydations, surgissent des teintes ou des formes primitives habitées par la mémoire de leurs différents états d’existence. Ce devenir atmosphérique de l’œuvre et sa porosité aux facteurs environnementaux, climatiques, résonnent, au-delà des préoccupations esthétiques, avec les enjeux d’aujourd’hui.

Invité par le MAMAC à investir la galerie des Ponchettes, Vescovi compose une véritable promenade sensuelle et sensorielle au cœur de ses expérimentations picturales. Répondant à l’orthogonalité de la galerie, des toiles suspendues à différentes hauteurs rythment les espaces selon des jeux de parallèles et de perpendiculaires que le visiteur arpente. L’ordonnancement géométrique est contredit par la souplesse des toiles libres et l’expérience sans cesse renouvelée des couleurs. Ces couleurs, extraites par l’artiste des ocres chauds du Roussillon et des terres du Maroc ont infusé des toiles qu’il a ensuite exposées pendant quelques mois dans un parc, à la lumière froide et aux intempéries du ciel néerlandais, jouant de ces mouvements nord – sud qui ont marqué l’histoire de la peinture. Dans la galerie, des cordes tressées et teintes par l’artiste dessinent entre les toiles des courbes sauvages qui telles des lianes sinuent sur le sol, s’entrelacent et s’élèvent entre les arches. Elles ensauvagent et subvertissent les lignes et plans des toiles. Plongées dans des pots aux décoctions étranges, elles sont progressivement infusées par la matière / couleur créée par Vescovi. Entre convocation de gestes vernaculaires ancestraux et évocation des travaux de nœuds et épissures de Viallat ou des tressages et nouages de Valensi, Vescovi approfondit avec cette série un esprit arts & crafts qui habite son travail depuis quelques années.

A cette déambulation intérieure répondent les toiles des grandes arches extérieures. Face à la mer, soumises aux vents, au soleil et aux intempéries, les toiles se chargeront, le temps de l’exposition, de la mémoire des météores.  



Artiste :
Adrien Vescovi
Lien
Galerie des Ponchettes – MAMAC Hors les murs