ORLAN : Tout le monde m'adore

ORLAN : Tout le monde m'adore

06 Mars 2020

Hors les murs



 Au milieu du XIXe, la comtesse de Castiglione engage avec le photographe Pierre-Louis Pierson une célèbre collaboration qui entraînera la production de centaines de portraits. C’est avec une conscience assurément moderne de la teneur promotionnelle de la photographie qu’elle s’émancipe des poses traditionnelles, se met en scène dans des costumes sensationnels et engouffre sa fortune dans la représentation frénétique de son image. Cette affirmation exaltée de soi, entre séduction et autorité, semble préfigurer le développement individuel et de lien social qui accompagne aujourd’hui les avancées technologiques et l’avènement des réseaux sociaux associé aux pratiques du selfie.

Au moyen d’un ensemble de photographies, peintures, collages, vidéos et installations, l’exposition collective Tout le monde m’adore soulève le paradoxe d’une construction identitaire qui semble désormais assujettie à la diffusion triomphale d’un visage théâtralisé, autant qu’à sa dissolution dans les filtres du temps et de la multiplicité numérique.

"Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, des anonymes eurent la possibilité de se voir et d’avoir un visage, c’est-à-dire de l’échanger, de le collectionner, de le manipuler ou de le capitaliser." - Marion Zilio, Faceworld. Le Visage au XXI e siècle, Paris, PUF, 2018. 



Artiste :
ORLAN
Lien
Crypte d'Orsay