Afficher toutes les oeuvres

Bill Saylor

 ( 1960, USA)

Né en 1960, à Philadelphie, États-Unis.
Vit et travaille à Brooklyn, États-Unis.

Formation

1985
BFA, California State University, Long Beach, États-Unis


Résidence

2010
Fondation Chinati, Marfa, États-Unis
Pour se faire une idée du travail de Bill Saylor, il suffit de penser au titre de son exposition de 2005 au Yerba Buena Art Center à San Francisco : « Kults, Werewolves and Sarcastic Hippies ». Cet artiste établi à New York réalise des peintures qui mélangent et combinent différentes traditions artistiques. Il s'inspire non seulement de l'art abstrait, mais aussi des graffiti, des publicités, des bandes dessinées, des logos, des griffonnages, etc. Dans les peintures de Saylor, les bandes et les gouttes de l'empâtement inspiré de l'expressionnisme abstrait se disputent l'espace avec des monstres, des squelettes, des formes ectoplasmiques et d'autres types de visuels inquiétants sur un chantier clôturé ou sur les flancs de vieilles voitures américaines. Pour construire ses toiles, Saylor recourt à un large éventail de techniques (pochoir, spray, dessin, pinceau), de sorte qu'aucun style - ou type d'image - particulier ne prédomine. Les peintures qui en résultent sont bruyantes et polyglottes.
Bill Saylor expose depuis le début des années 90 dans des galeries et des musées à New York, Tokyo, Miami, Francfort, Las Vegas, Copenhague, Athènes, Los Angeles et d'autres villes. Il a également présenté plusieurs expositions solos à la galerie Leo Koenig Inc. à New York. Il vit à Brooklyn.
Bill Saylor enrichit régulièrement son œuvre très reconnaissable depuis plus d'une décennie, en exposant constamment et par sa présence permanente sur la scène de la peinture contemporaine à New York. Il est intéressant de souligner que, d'un point de vue historique, les peintres ayant un genre similaire à celui de Saylor, par exemple, les peintres du « Good Bad Painting », ainsi que les rock stars de la même trempe, ont généralement tendance à briller et à se consumer. Cela s'explique la plupart du temps par l'intensité et l'énergie requises par ce procédé de peinture. Mais Saylor continue à produire tableau sur tableau et exposition sur exposition. Il a construit un vocabulaire impressionnant, concret, vaste et complexe de symboles et de gestes contemporains qui n'est pas fondé sur les tendances contemporaines, mais qui pousse résolument ses spectateurs toujours plus loin dans sa propre dimension de l'espace et du pouvoir pictural. Il permet à l'esprit et à l'humour de batifoler entre les passages de peinture et cela, grâce aux énormes traits colorés qu'il utilise en plus de la signalétique brute. Ce ne sont pas des tableaux « amusants », mais ils laissent de la place à l'humour - la plus haute forme d'impression dans l'interprétation, la forme réaliste de l'impression dans l'art. Goya l'avait bien compris. Les « peintures pastorales » de Goya conservées au musée du Prado à Madrid comptent parmi les tableaux à l'humour le plus grinçant jamais réalisés. Saylor est doté de cette même habilité à créer une tension énergétique dans l'atmosphère de son iconographie, tout en rendant hommage à l'acte physique de peindre lui-même. Ces tableaux ne sont pas tant concernés par la description ou le détail de la façon dont nous « percevons » ou « recevons » les images dans la société contemporaine, mais ils gonflent comme des caillots sanguins après une interruption importante de la réalité de la vie.

John Newsom, juillet 2015
Expositions de groupe à la galerie
Feed the Meter, Wandhaff
23 Septembre - 16 Décembre 2017


Expositions personnelles

2017
SHADOW BALLERS, Magenta Plains , New York, Etats-Unis

2014
Solo Booth,NADA New York, Peter Makebish Gallery, New York, Etats-Unis

2011
Audio Tuna Sunshine, Leo Koenig Inc, New York, Etats-Unis

2010
Ghost Light Junkie, The Journal Gallery, Brooklyn, New York, Etats-Unis
Artist in Residence Bill Saylor, Chinati Foundation, Marfa, Etats-Unis

2009
If fantasies came by the gallon, this baby could run forever, Leo Koenig Inc. New York, Etats-Unis

2007
No Confusion, Big Mistakes, Galleri Loyal, Stockholm, Suède

2003
Softail Project, Leo Koenig Inc., New York, Etats-Unis

2002
Espontaneo, Spokane Falls College, Spokane, Etats-Unis

2001
Why Go Anywhere?, Leo Koenig Inc., New York, Etats-Unis

Expositions collectives (sélection)

2017
Animal Farm, Brant Foundation, commissaire d'exposition : Sadie Laska, Greenwich, Etats-Unis

2017
Bombay Beach Biennial, Bombay Beach, Etats-Unis

2016
Bill Saylor, Aidas Bareikis, Kim Dorland, MIER Gallery , Los Angeles , Etats-Unis

2014
LIFE, Venus Over Manhattan, commissaire d'exposition : The Journal Gallery, Etats-Unis

2013
Draw Gym, No More Games , Brooklyn , Etats-Unis

2010
Salad Days, Journal Gallery, Brooklyn , Etats-Unis
De-Nature, Jolie Laide Gallery, Philadelphie, Etats-Unis
In Dialogue, Four Generations of Painting, commissaire d'exposition : Peter Makebish, Anonymous Gallery, New York, Etats-Unis

2009
Jr. and Sons, commissaire d'exposition : Joe Bradley, Zach Feuer Gallery, New York, Etats-Unis

2008
Peanut Gallery, curated by Joe Bradley, The Journal Gallery, Brooklyn, New York, Etats-Unis
Aaron Butler, Lily Ludlow, Bill Saylor and Anke Weyer, Leo Koenig Inc., New York, Etats-Unis

2006
David Castillo modern and contemporary, Miami, Etats-Unis
Kamp K48 John Connelly Presents, New York, Etats-Unis
Bill Saylor, Josh Smith, Hiromi Yoshii Gallery, Tokyo, Japon

2005
Nada art fair Miami, Etats-Unis
Monster Painting, McClain Gallery, Houston, Etats-Unis
Kults, Werewolves and Sarcastic Hippies, Yerba Buena Art Center, San Francisco, Etats-Unis
Hiromi Yoshi Gallery, Tokyo, Japon
New York's Finest, CANADA Gallery, New York, Etats-Unis
Hope Auction for Amina Tastini, Passerby, New York, Etats-Unis

2004
K48 Launch Auction, Agnes B Store, Soho, New York, Etats-Unis
Contemporary Painters, commissaire d'exposition : Alex Katz, Colby College Museum of Art, Waterville, Etats-Unis
So Little Time, So Many Mistakes, commissaire d'exposition : Josh Smith, Champion Fine Art, Brooklyn, Etats-Unis
Stop & Store, Luxe Gallery, New York, Etats-Unis

2003
Age of Unreason, M.O.C.A.D.C., Washington DC, Etats-Unis

2002
Proper Villians, commissaire d'exposition : David Hunt, Untitled Space, New Haven, Etats-Unis
CTLeo Koenig Las Vegas, Neonopolis, Las Vegas, Etats-Unis

2001
Strictly Painting 2, Voges & Deisen, Francfort, Allemagne
Bareikis, Giehler and Saylor, Eleni Koroneou Gallery, Athènes, Grèce
Come on Feel the Noise, Asbaek Gallery, Copenhague, Danemark
Escape Velocity, Miller Durazo Gallery, Los Angeles, Etats-Unis
Burglar, commissaire d'exposition : Elizabeth Balogh, Spencer Brownstone Gallery, New York, Etats-Unis
Leo Koenig, Inc., Brooklyn, Etats-Unis
You Are Now Leaving the Goldie-Locks Zone, M.O.C.A., D.C., Washington, DC, Etats-Unis
Machine Gun Etiquette, Spencer Brownstone Gallery, New York, Etats-Unis
Pets, Bronwyn Keenan Gallery, New York, Etats-Unis
Solar Perplexus, Spanish Kitchen, Los Angeles, Etats-Unis
Gramercy Art Fair, Miami, Etats-Unis

1996
X-Mess, The American Gallery, Los Angeles, Etats-Unis

1995
Taking Stock, commissaire d'exposition : Kenny Schachter, The Exchange Building, New York, Etats-Unis

1993
Phone, Dooley La Cappelane Gallery, New York, Etats-Unis

1992
The Real Thing, commissaire d'exposition :Erik Oppenheim, New York, Etats-Unis

1991
Unlearning, commissaire d'exposition : Kenny Schachter, 142 Greene Street, New York, Etats-Unis
Sélection de publications :

2016 GOLDEN FANG , 200 page zine published by OMMU, Athens GR. 
2010 HO BAGS, Harmony Korine and Bill Saylor, New York, NY
The Journal Gallery 
"Artists in Residence, 2009-2010," Chinati Foundation newsletter vol. 15. pp. 94-95

In Dialogue, Four Generations of Painting, curated by Peter Makebish, Anonymous Gallery, New York, NY:
The Atlantic Conference Press
2008Champion Zero, Los Angeles
2nd Cannons Press
Loyal, Edited and designed by Martin Lilja, Amy Giunta and Marilyn Petridean, Sweden, Stockholm, Loyal Gallery
Hell Bound, New Gothic Art, Francesca Gavin, London
Lawrence King Publishing Ltd., p. 138

Exposition Bill Saylor, Galerie Magenta Plains

Art In America - Kate Moger

29 Juillet 2017


Bill Saylor

Marfa Catalogue - Marfa Catalogue

01 Mars 2010


Bill Saylor interview par Joe Bradley

The Journal - Joe Bradley

01 Fèvrier 2010


Les is more

ArtNet Magazine - Charlie Finch

01 Janvier 2010


Art in Review

The New York Times - Holland Cotter

30 Janvier 2009


Les choses à faire et voir à New York

Time out - Time Out editors

24 Août 2006


Bill Saylor

Frieze.com - Lisi Raskin

11 Novembre 2003


Feed the Meter Vol. 2

Feed the Meter Vol. 2

12 Décembre 2017