David Raffini

 ( 1982, Bastia)

Né en 1982 à Bastia, Corse
Il vit et travaille à Bruxelles, Belgique.
GRUND 0. Quatre tableaux sortis de terre, presqu’au sens littéral du terme. Ils ont été un temps le sol de l’atelier, recevant et accumulant de facto les éclats de tout ce qui s’y est produit. Impression de profondeurs marines vivantes, dont la mise au mur les ramène à la surface, transformés et chargés d’une histoire passée.
S’il laisse d’abord ces matières hétérogènes se former d’elles-mêmes en strates sur ses supports, David Raffini les déterre après maturation par touches de couleurs explosives, ou cassures déstructurées. Des plans se dessinent, des lignes s’imposent, provoquant alors des reliefs accidentés, dans lesquels les crêtes imaginées dans un premier temps s’élèvent, parfois jusqu’à une éruption hors de l’espace arrêté du tableau. Avec une gamme d’outils qui relèverait plutôt de celle du sculpteur que de celle du peintre, la matière première s’expose, et au même moment, l’œuvre devient son propre vestige.
En laissant visible ces changements d’état, David Raffini atteste de l’autonomie de ses œuvres autant que de leurs traces ; à un point tel qu’il est difficile in fine de distinguer de l’œuvre ou de la trace laquelle des deux est le souvenir.
Devoir ou envie de mémoire, David Raffini œuvre au service de la peinture avec une attention infinie, rehaussant la trace, l’empreinte discrète d’un moment éprouvé, qu’il considère indispensable à l’existence de l’œuvre entière. Il révèle par ces interventions les histoires superposées du tableau, les inscrit souvent dans de grands paysages, et les fige alors pour l’eternit*. Pourtant, ce sont ces mêmes fossiles de peinture, ou fantômes de peinture dans d’autres cas, qui dotent l’œuvre de son atemporalité certaine. David Raffini assemble les techniques, accumule les taches et les histoires, pour précisément déjouer un temps convenu, et réveiller les mutations possibles de la matière dans les temps, et les correspondances indéniables entre ce qui se voit et ce qui se devine.
Comme un voyage perpétuel du fond à la surface ; du vestige à la matière mouvante.

Sarah Lanos, juillet 2018.
Expositions monographiques à la galerie
David Raffini, Saint-Étienne
13 Septembre - 20 Octobre 2018


Expositions personnelles

2016
Florian Pugnaire et David Raffini, Centre G. Pompidou, Paris, France

2015
INSULAE 1, SHIN Gallery, New York, Etats-Unis

2014
Défigurer, Galerie Maud Barral, Nice, France
Le Coefficient de Poisson, Le patio, La Maison Rouge Fondation Antoine de Galbert, Paris, France *

2013
Chjami Rispondi, TORRI, Paris, France*
Energie Sombre, Musée National Pablo Picasso, Vallauris, France*
Matières-Temps, Centre d'Art Contemporain Les églises, Chelles, France *
Fondre Battre Briser, Le Pavillon Blanc, Centre d'art de Colomiers*

2012
III, Centre Culturel Una Volta, Bastia*

2011
Amnesia, Espace Contemporain Domaine Orenga, Patrimonio, France
Glissements, Le Dojo, Nice, France*
Berlin Paris 2011, Carlier I Gebauer, Berlin, Allemagne *

2010
Hors Gabarit, TORRI, Paris, France*
In Fine, Palais de Tokyo, Paris, France*

2009
Expanded-Crash, Centre National d'Art Contemporain de la Villa Arson, Nice, France *
Expanded-Crash, Module 2, Palais de Tokyo, Paris, France*

*avec Florian Pugnaire

Expositions collectives

2015
Sphere, Galleria Continua, Les Moulins, Paris, France*
L'ordre des lucioles, Fondation d'entreprise Ricard, Paris, France*
GAS Station, Gagliardi Art System Gallery, Turin, Italie
Chercher le Garçon, MAC VAL, Paris, France*
Energie sombre, Artemovendo, Porto Alegre, Brésil
Energie sombre ArtVilnius, Vilnius, Lituanie
Energie sombre, Athens Digital Arts festival, Athènes, Grèce
Videonale 15, Bonn, Allemagne

2014
Shit and Die, Palazzo Cavour, Turin, Italie*
Energie Sombre, Biennale de Belleville, Paris, France *
J'écris Donc Je Suis, avec BEN et LA STATION, Le Garage, Brive, France

2013
Saison 17, LA STATION au Lieu Commun - Espace d'Art Contemporain, Toulouse, France
Boîte en Valise, Institut Français - Exposition itinérante*
Entrée Libre Mais Non Obligatoire, Centre National d'Art Contemporain, Villa Arson, Nice, France
Polkapalace, Musée Municipal d'Art et d'Histoire de Bastia, Bastia, France*

2012
Impressions d'Ateliers, Galerie Maud Barral, Nice, France
First Shanghai Sculpture Project, Shanghai Art Institute, Chine*
Sunshine and Precipitation, LA STATION au Catalyst Arts, Belfast, Irlande du Nord*
Texture/Material (Berlin Paris 2012), KLEMM'S Gallery, Berlin, Allemagne*
New Abstract Generation, Le Box, Fonds M-ARCO, Marseille, France*

2011
La Fabrique Sonore, Domaine Pommery, Reims, France*
Art-o-rama, Friche Belle de Mai, Marseille, France*
Focus, Parcours associé de la Biennale de Lyon, Vienne, France*
Collectionneurs en Situation, Espace de l'Art Concret, Mouans-Sartoux, France*
La Sculpture Autrement, Ecoparc ACCA, Mougins, France*
Que Sera, Sera..., LA STATION au CAN, Neuchâtel, Suisse

2010
Dynasty, Palais de Tokyo et MAMVP, Paris, France*

2009
Kit Invite n°2, Paris, France*
E Figura si l'Isula, Fantasy Island, FRAC Corse, Corté, France

2008
Accidents de Parcours, Corté, France*

2007
Pavillon 7, Palais de Tokyo, Paris, France

*avec Florian Pugnaire
2014
Energie sombre, Florian Pugnaire, David Raffini, Éditions Del'Art, Nice.

David Raffini ou l'art de la méthode

La tribune Le Progrès - Clément Goutelle

26 Septembre 2018