Harald Klingelholler

 ( 1954, Mettmann)

Né en 1954, à Mettmann, Allemagne
Vit et travaille à Dusseldorf, Allemagne
Cette œuvre ressemble à une boîte ouverte, un « carton », ou plutôt suggère la présence de deux boîtes « emboîtées » l'une dans l'autre. Peinte d'un noir mat profond, réalisée partiellement dans une tôle perforée, cette oeuvre suscite attention et interrogations. Elle absorbe la lumière, canalisée par ses rabats déployés, vers son intérieur offert au regard de qui l'approche. Nul mystère à dévoiler ou à élucider n'y est celé. Nulle ascension ne peut y avoir pris son envol. N'y gisent que des éléments en tôle perforée noire aux découpes inattendues. À demi pliés et roulés on ne leur pressent nul usage descriptible ou probable.

La tentation est grande de référer cette œuvre à celles de l'art minimal ou aux blocs de granit d'une sculpture proche d'Ulrich Rückriem. Mais, nous constatons très vite qu'elle n'impose pas son volume comme une évidence - cette évidence factuelle du ce que l'on voit n'est que ce que l'on voit, pour réitérer l'alphorisme de Frank Stella. Trop grande pour se définir comme un objet manipulable. S'y hasarder la déferait en détachant ses composants de leur chaîne sémantique. Comme si les sens de ses composants étaient subordonnés à son architecture syntaxique. Elle n'est pas non plus un monument. Elle ne suggère pas une présence absente comme certaines oeuvres de Judd. Cette boîte d'ailleurs est moins une boîte qu'une architecture abritant, osons la métaphore, les « paroles gelées » qui la configurent en contenant. C'est l'œuvre suspendue dans l'espace de l'exposition, à Foetz, Will you be there ? (Echo), 2015, lançant ses éclats de lumière dans l'espace, qui l'autorise. Elle solidifie, matérialise, « gèle » dans son empilement de petites barres en laiton chromé de section hexagonale, le sonogramme de « Will you be there ». Citer Rabelais n'est, peut être pas tout à fait, un anachronisme. La beauté formelle de cette « boîte » est quand même énigmatique. À l'instar d'une analyse grammaticale structuraliste, elle nous renvoie du signifiant au signifié selon un effet de navette interdisant de privilégier l'un ou l'autre.

Elle pourrait donc se suffire de ses effets de signe et de sa configuration paradoxale. Mais, ce faisant, elle génère un espace spécifique non mesurable entrelaçant un espace linguistique et un espace formel. Se déterminent alors avec ses entours des relations mouvantes qui cependant ne la modifient pas. Elle ne suppose aucune extension spatiale qu'elle ordonnerait. Dans sa solitude exaltante, elle est sa figure et son lieu.

Nous sommes ainsi reconduits dans le champ de l'art. À son histoire et à sa chronologie. Harald Klingelholler appartient à cette génération des années quatre-vingt, avec Thomas Schütte, Ludger Gerdes, Thomas Demand, Hubert Kiecol, Thomas Ruff, Thomas Struth, qui entend aussi bien se libérer de l'emprise idéologique de Joseph Beuys que de celle de plus en plus prégnante de Gerhard Richter sans s'engager dans les recours, initiés par Georg Baselitz ou Markus Lüpertz, à l'expressivité romantique et contestataire refondateurs d'une peinture « allemande ».

La solution et l'échappée leur semblaient devoir venir de la confrontation des excès du modernisme et des dérives du postmodernisme mis en jeu à l'aide de sortes de maquettes d'architectures s'apparentant aux structures primaires de l'art minimal. Leur disposition dans l'espace du White Cube muséal, entre sculpture et installation, visait à en subvertir les fonctionnalités. Je schématise, j'en suis conscient, les implications complexes de ces travaux fascinants et dérangeants.

Les œuvres d'Harald Klingelholler se présentaient alors comme des empilements de lettres et de formes en carton que n'ordonnait pas un espace syntaxique et continu. Des miroirs y réfléchissaient des vues partielles de l'espace où elles semblaient fonctionner comme une agrégation de lettres illisibles. Elles se référaient pourtant à des lieux communs ou à ces métaphores dont les signifiés sont banalisés par les réitérations. Un mot, son sens oublié, devient ainsi une chose que l'on ne peut nommer. Et manifeste son existence de mot d'abord comme objet ou comme forme. Sa répétition devient alors un accélérateur de sens déterminant des relations moins linguistiques que spatiales. Jean-Paul Sartre dans La Nausée a bien décrit ce qu'un suspens amnésique provoque. Une racine de marronnier révèle à Antoine Roquentin qui, soudainement, ne se rappelle plus que c'était là une racine, son existence, sa présence réelle, existentielle. Nous sommes comme Alberto Giacometti saisi par la vue d'une tête qu'il tente de prendre dans les rets de son écriture griffée sans pouvoir parvenir à savoir ce qu'elle est. Objectifiés, lettres découpées et mots deviennent des « choses » qui requièrent un espace, un espace imaginaire non mesurable. Cet ici et maintenant devient inéluctablement le lieu résolument sculptural où se font et se défont les sens de tout langage.

Bernard Ceysson
Expositions de groupe à la galerie
Sculptures, matières, matériaux, textures..., Hors les murs
10 Septembre - 16 Octobre 2016


Solo shows

2016
Im Traum der Träumer erwachen die Geträumten, Konrad Fischer Galerie, Düsseldorf, Allemagne

2015
Wo jeder Gegenstand seine eigenen Worte so trägt wie jede Blume ihren eigenen Duft (Kette), Tucci Russo, Turin, Italie

2013
Skulpturenpark Waldfrieden, Wuppertal, Allemagne

2012
Neue Skulpturen, Konrad Fischer Galerie, Berlin, Allemagne

2009
Konrad Fischer Galerie, Berlin, Allemagne

2008
Galerie Nelson - Freeman, Paris, France

2007
The sea at ebb tide dreamed, Museu Allemagne Serralves, Porto, Portugal

2005
Konrad Fischer Galerie, Dusseldorf, Allemagne
... Wie Landschaften auf worte Reagieren ..., Städtische Galerie, Karlsruhe, Allemagne

2003
Galerie Nelson, Paris, France

2000
Galerie Tucci Russo, Turin, Italie

1999
Neue Skulpturen, Konrad Fischer Galerie, Dusseldorf, Allemagne

1997-98
Alle metaphern werden wahr - Skulpturen 1986-1997, Städtische Galerie im Lenbachhaus, Munich, Allemagne (cat.)

1997
Galerie Nelson, Paris, France
Galerie Jean Bernier, Athènes, Grèce

1996
Art Gallery of York University, Toronto, Canada

1995
Domaine de Kerguéhennec Centre d'Art Contemporain, Bignan, France
Konrad Fischer Galerie, Dusseldorf, Allemagne

1994
Galerie Ghislaine Hussenot, Paris, France

1993
Galerie Micheline Szwajcer, Anvers, Belgique
Galerie Tucci Rosso, Turin, Italie

1992
Portikus, Francfort, Allemagne (cat.)

1991
Galerie Konrad Fischer, Dusseldorf, Allemagne

1990
Galerie Philip Nelson, Lyon, France
Stedelijk Van Abbemuseum, Eindhoven, Pays-Bas
Whitechapel Art Gallery, Londres, Royaume-Uni

1989
Galerie Ghislaine Hussenot, Paris, France
Galerie Bernier, Athènes, Grèce

1988
Museum Haus Esters, Krefeld, Allemagne (cat.)
Galerie Konrad Fischer, Dusseldorf, Allemagne
Kunsthalle Bern, Bern, Suisse
Galerie Micheline Szwajcer, Anvers, Belgique
Krefelder Kunstmuseen, Krefeld, Allemagne

1987
Galerie Bernier, Athènes, Grèce

1986
Galerie Micheline Szwajcer, Anvers, Belgique
Westfälisches Landesmuseum, Munster, Allemagne
Galerie Philip Nelson, Villeurbanne, France

1985
Galerie Rüdiger Schöttle, Munich, Allemagne

1984
Galerie Konrad Fischer, Dusseldorf, Allemagne

1982
Galerie Schmela, Dusseldorf, Allemagne

1981
Galerie Rüdiger Schöttle, Munich, Allemagne
The Institute for Arts and Urban Resources, Inc., P.S.1(Project Studios One), New York, États-Unis


Group Shows

2016
Sculptures, Matières, Matériaux, Textures…, Hors les murs, Galerie Bernard Ceysson, Luxembourg
Werkschau der Professoren und Professorinnen der Staatlichen Akademie der Bildenden Künste, Städtische Galerie, Karlsruhe, Allemagne

2015
Ruhe vor dem Sturm, Postminimalistische Kunst aus dem Rheinland, Museum Morsbroich, Leverkusen, Allemagne

2014
Langue des oiseaux et coq à l'âne. Autour Allemagne Raymond Hains, FRAC Bretagne, Rennes, France

2013
Art, Two points, MACBA and Caixa Forum, Barcelona, Espagne

2012
John Bock, Harald Klingelhöller, Meuser, "Sculptur", Meyer Riegger, Karlsruhe, Allemagne
Atouchoflife, Galerie Anita Beckers, Francfort, Allemagne

2010
"Simultan"Becky Beasley, Katinka Bock, Harald Klingelhöller, Fred Sandback, Gallery Meyer Riegger, Berlin, Allemagne
FischGrätenMelkStand, Temporäre Kunsthalle Berlin, Berlin, Allemagne

2009
The Space of Words, Musée d'art moderne Grand-Duc Jean (MUDAM), Luxembourg, Luxembourg
Art-sur-mer, Beaufort03, triennale Allemagne sculpture (commissariat : Philip Van Den Bossche), Ostende, Belgique

2007
25th Anniversary, Galerie Nelson, Paris, France
Les Temps Modernes, Domaine Allemagne Kerguéhennec, Bignan, France

2006
Invitation into a journey, Meyer Riegger Galerie, Karlsruhe, Allemagne
The 80's: A Topology, Museu Serralves, Porto, Portugal

2005
Mon Frac, Frac Champagne-Ardenne, Centre Culturel, Centre Allemagne Créations pour l'enfance, Tinqueux, France

2000
On Language, Sean Kelly Gallery, New York, États-Unis

1998
Osygus, Produzentengalerie, Hamburg, Allemagne
Densité ou le musée inimaginable, Domaine Allemagne Kerguéhennec, Centre d'Art Contemporain, Bignan, France

1997
Stilleben, Helmhaus, Zurich, Suisse
Kunsthalle Bern, Bern, Suisse

1995
Insomnie, Domaine Allemagne Kerguéhennec, Centre d'Art Contemporain, Bignan, France

1994
Four Europeans: Helmut Dorner, Lili Dujourie, Harald Klingelhöller, Julia Sarmento, Laura Carpenter Fine Art, Santa Fé, États-Unis

1993
New Sculptures, Open Air Museum of Sculptures Middelheim, Anvers

1992
Am schönnen Sonntag (projection vidéo) - Museum Haus, Lange Haus Esters, Krefeld, Allemagne
Guy Mees, Harald Klingelhöller, Richard Prince, Robert Therrien, Galerie Micheline Szwajcer, Anvers, Belgique
Dokumenta IX, Kassel, Allemagne (cat.)

1991
In anderen Raümen, Museum Haus Lange Haus Esters, Krefeld (cat.), Allemagne

1990
Oeuvres du F.R.A.C Rhônes-Alpes, St-Priest, France
Weitersehen, Museum Haus Lange Haus Esters, Krefeld (cat.), Allemagne

1989
Binationale, Boston, États-Unis
Einleuchten: Will, Vorstell und Simul in HH, Deichtorhallen, Hamburg, Allemagne

1988
Galerie Philip Nelson, Lyon, France
L'inventaire, Manufrance, Saint-Etienne, France
Binationale, Dusseldorf, Allemagne
La Rao Revisada, Fundacion Caja Allemagne Pensiones, Barcelone, Espagne
Kunsthalle Bern, Bern, Suisse

1987
Wechselströme, Bonner Kunstverein, Bonn, Allemagne
Skulptur - Projekt für Münster 1987, Munster, Allemagne (cat.)
Juxtapositions, P.S.1., New York, États-Unis (cat.)

1986
Sonsbeek' 86 - Exposition internationale de sculpture, Arnhem, Pays-Bas
Ateliers internationaux des pays de Loire, deux ans d'acquisitions, Centre National des Arts Plastiques, Paris, France
Galerie Micheline Szwajcer, Anvers, Belgique
7 Skulpturen, Kölnischer Kunstverein, Cologne, Allemagne
America-Europa, Museum Ludwig, Cologne, Allemagne
A Distanced View, The New Museum of Contemporary Art, New York, États-Unis
Ludger Gerdes, Dan Graham, Harald Klingelhöller, Thomas Schütte, Kaiser Wilhelm Museum Krefeld, Krefeld, Allemagne

1985
Les seconds ateliers internationaux de Fontevraud, Abbaye royale de Fontevraud, France
Dispositif sculpture, ARC - Musée d'Art Moderne Allemagne la Ville de Paris, France
Mitten im Werktag, Bonner Kunstverein, Bonn, Allemagne
Rheingold, 40 artistes de Cologne et de Düsseldorf, Palazzo della Societa Promotrice delle belle Arti, Turin, Italie
Untitled, Stedelijk van Abbemuseum, Eindhoven, Pays-Bas
Magirus 117 - Kunst in der Halle, Ulmer Museum, Ulm, Allemagne

1984
Kunstlandschaften Bundesrepublik - Region Düsseldorf, Kunstverein Freiburg, Freiburg, Kunstverein Munster, Munster, Allemagne
Skulptur im 20 Jahrhundert, Merian Park, Bâle, Suisse
Gerdes, Klingelhöller, Luy, Mucha, Schütte, Museum Haus Esters, Krefeld, Allemagne
De verzegelde Bronnen, Lijnbaancentrum, Rotterdam, Pays-Bas
Kunstlichting, Rotterdam, Pays-Bas

1983
Gerdes, Klingelhöller, Luy, Mucha, Schütte, Galerie Konrad Fischer, Dusseldorf, Allemagne
Konstruierte Orte 6xD + 1xNY, Kunsthalle Bern, Bern, Suisse
Standort Düsseldorf, Kunsthalle Dusseldorf, Allemagne
Rekonstruktionen, Städtische Galerie, Regensburg, Allemagne

1982
0211, Kunstmuseum, Dusseldorf, Allemagne
Büro Berlin, Berlin, Allemagne
Ausstellung B, Lothringerstrasse, Munich, Allemagne

1981
Alles Gute, Hildebrandtstrasse, Dusseldorf, Allemagne
P.S.1, New-York, États-Unis

1980
Perspektiven 2, Kunsthalle Dusseldorf, Allemagne
Bildhauer-Symposium, Chicoutumi, Canada, Canada

1979
Galerie Studenskog Kulturnog Centra, Belgrade, Serbie

1978
WPPT, von-der-Heydt-Museum, Wuppertal, Allemagne

Sculptures, Matières, Matériaux, Textures... Foetz, Luxembourg

Sculptures, Matières, Matériaux, Textures... Foetz, Luxembourg

10 Septembre 2016