Claude Caillol

 ( 1955, Aubagne, France)

Biographie

Claude Caillol est né en 1955 à Aubagne. Il a fréquenté les écoles des Beaux Arts de Marseille puis de Nîmes. Aujourd'hui, Claude Caillol vit et travaille à la Réunion.

Présentation

De 1988 jusqu'en 2001, Claude Caillol et Judith Bartolani travaillent en binôme. Leur production s'articule autour de mises en scène d'objets en plastique qui envahissent notre quotidien (sacs, bouteilles, jouets ...) avec lesquels ils composent des installations incongrues, des environnements, voire des décors pour leurs films. Leur engagement commun est d'extraire du banal la part de merveilleux, tout en se moquant un peu des codes de l'art contemporain et, surtout, de transmettre à travers un " lien social hors classe " la joyeuse alchimie de leur oeuvre. En 2004, Claude Caillol commence à dessiner sur des sacs plastiques. Même s'il renoue avec la signature unique, il préserve toujours cette conviction que l'artiste est libre et maintient cette volonté de révéler la poésie inédite du quotidien, toute "l'énergie des sociétés industrielles". À ce titre, il réalise de nombreux spectacles, films et performances.

(Source : Claude Caillol, Editions Ceysson)
Quand on fait l’amour et que dans le noir de notre âme, on va chercher l’énergie, qu’on accumule cette énergie, jusqu'à l’explosion. 
On est aveugle du noir, et on est aveugle de l’éblouissement
On aimerait comprendre, s’il y a quelque chose à comprendre de l’amour.
C’est qu’il n’y a rien d’autre que le noir l’énergie et l’explosion
Le Big Bang, notre plus lointaine origine
On va faire nos enfants au début du monde.
On est tous là depuis le début.

Claude Caillol est donc né au début du monde  (en tout cas c'est ce qu'il préfère) en 1955 à Aubagne. 
Après il à rencontré Judith et pendant 20 ans à deux ils ont essayé de faire des choses si merveilleuses que le monde en serait bouleversé.
Depuis 2001, il travaille tout seul à la Réunion mais le projet n'a pas changé.


On peut écrire que Claude Caillol anoblit l'insignifiance ... Mais ce serait réduire son travail à une sorte de bricolage esthétisant de la récup'. Ce qui est vrai pour les meubles qu'il compose avec des mobiliers mis au rebut dont il réemploie les fragments récupérables pour composer un ameublement incertain à l'indéniable beauté. Le plastique y tient une grande place. Les bouteilles d'eau minérale sont transformées en pieds de tables ou de rangements qui évoquent les constructions minimalistes et baroques à la fois d'Ettore Sottsass et des designers du groupe Memphis et les exaltations du design des objets du quotidien - mais des objets flambants neufs du consumérisme contemporain - qu'Haim Steinbach socle sur des étagères qui évoquent les sculptures de l'art minimal américain, celles de Donald Judd et de Richard Artschwager. À ces combinaisons significatives, bien qu'ironiques, des valeurs du pop art et du minimal art - ce sont celles de la société post-industrielle -, Claude Caillol oppose une célébration de ces mêmes objets rejetés, dévalorisés par leur usage et l'obsolescence programmée de leur exclusion du marché du neuf. Il y a là une sorte de dénonciation de la structure même des sociétés post-industrielles, mais elle n'est pas exprimée de manière déclarative. Et la proposition d'un autre mode de vie et de production n'est suggérée dans ces meubles que Claude Caillol, Arcimboldo de la récup', assemble. Son mobilier, comme le font les musées des techniques et des arts populaires, esthétise ce qui ne fonctionne plus. Ainsi une bouteille d'eau minérale devenue pied de table nous laisse découvrir non pas seulement son design, mais tout simplement sa beauté formelle. Le design ne serait-il opérant, dans le jeu esthétique, que lorsqu'il donne à voir dans un objet utile ce qui retiendra le regard lorsqu'il ne sera plus ? Les mêmes questions sont posées dans les peintures sur sacs plastiques que Claude Caillol recycle comme supports de ses paysages bucoliques et urbains dans un étonnant croisement de l'art contemporain le plus radical et des dérivés les plus kitchs du pop art.

Bernard Ceysson

Expositions monographiques à la galerie
Claude Caillol, Saint-Étienne
07 Novembre - 07 Décembre 2008

Claude Caillol, Paris
23 Octobre - 04 Décembre 2010

Claude Caillol, Saint-Étienne
07 Juin - 04 Septembre 2012

Claude Caillol, Genève
08 Novembre 2014 - 10 Janvier 2015


Expositions de groupe à la galerie
Thema 01 / objet / sculpture, Luxembourg
22 Janvier - 02 Mars 2009


Claude Caillol, né en 1955 à Aubagne, vit et travaille à Bordeaux.


Expositions collectives

2014
CAPC Bordeaux
Galerie Pannetier Nimes

2013
galerie Pannetier

2012
chateau d’Avignon
galerie Pannetier Nimes

2009
Galerie Bernard Ceysson, Luxembourg

2007
Ligne B, connexion aux Abattoirs (catalogue)
Les Abattoirs, Musée d'art moderne et contemporain, Toulouse
Présentation de la collection du Frac Paca, Muse de la Vieille Charité, Marseille

2001
Odyssée 2001 Ateliers d’artistes (novembre -decembre) Marseille fait maison, MIAM, Sète,
(octobre 2000 -mai 2001), (catalogue) - musée de Dôle.

2000
Fondation Cartier, Fort de Saint-Florent (Juin 2000 - sept 2000)
La Voile Rouge, Saint-Tropez, (été 2000)
Air en forme, Musée du design et des arts appliqués, Lausanne (catalogue)

1999
Hypothèse de collection, FRAC Provence-Côte d’Azur, musée du Luxembourg, Paris (catalogue).
Galerie La Serre; Art contemporain, Barbara Farber Tretts.
Sculptures propositions, musée Denys Puech, Rodez (catalogue)

1998
Fait sur mesure, musée de la Vieille Charité, Marseille (catalogue)
Etat des choses 2, Carré Sainte-Anne, Montpellier (catalogue)
Album, une sélection des œuvres de la Fondation Cartier, Fondation Mirò, Barcelone (catalogue)
Ateliers d’Artistes / Office de la Culture, Centre Bourse, Marseille

1997
Histoire de voir, Mécén’Art, Fondation Cartier, châteaux du Bordelais
Coïncidences, Fondation Cartier pour l’art contemporain, Paris (catalogue)

1996
Espace de l’Art Concret, Mouans-Sartoux (FRAC PACA)
Chimériques polymères, Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain, Nice (catalogue)
Midi pile, Salon de Montrouge (catalogue)

1995
Museum Ludwig, Aix-la-Chapelle


Expositions personnelles
2014
galerie Alice Raymond Bordeaux

2013
centre culturel ST Rémi Bordeaux

2012
galerie Bernard Ceysson ST Etienne
Galerie Philippe Panetier, Nîmes

2011
Les Recréateurs St Denis de la Réunion

2010
Galerie Bernard Ceysson, Paris

2009
Alliance Française de Tamatave , Madagascar

2008
Galerie Bernard Ceysson, Saint Etienne (catalogue)
Aménagement d’un bureau pour Les Papillons d’Emmaüs, La Réunion

2007
Galerie Bernard Ceysson, Saint Etienne

2005
Galerie Krings-Ernst, Cologne (octobre 2005)

2004
Exposition au théâtre des Bambous à Saint-Benoit

2003
Invitation Voghan, Londres (Mai 2003)


















Avec Judith Bartolani

2002
Galerie Krings-Ernst, Cologne (octobre 2002 - Janvier 2003)

2001
Galerie Athanor, Marseille (décembre)
Galerie Krings-Ernst, Cologne (octobre 2000 -avril 2001)

2000
Sous la Halle, association Art en Chartreuse, Villefranche-de-Rouergue

1999
Five easy pieces, Galerie de l’école des beaux-arts de Marseille (catalogue)
L’art du fin fond, Centre d’art moderne Mira Pirhaina, maison populaire de Montreuil.

1998
Les Gonflables, Centre Bourse, Marseille

1997
Fragments, musée Château de Cagnes-sur-Mer; un choix de France Paringaux, Frac Paca.
Sculptures, 3 bis lieu d’art contemporain, hôpital Montperrin, Aix-en-Provence

1995
La Conquête de l’Espace, avec les étudiants de l’école des beaux-arts d’Avignon,
musée du Petit Palais, Avignon

1994
L’art du fin fond : FRAC Provence-Côte d’Azur (catalogue)
Galerie Krings-Ernst, Cologne (catalogue)
Centre Saint Martial (Limoges), école nationale supérieure des arts décoratifs

1993
La collection Perroquet, Centre Bourse, Marseille (film) en coproduction,
Les films du Soleil et le CIRVA.

1991
FIAC Paris, Galerie Krings-Ernst (Cologne)
Galerie Krings-Ernst (Cologne)

1990
Zoo, Parc Longchamp, Marseille (film)
Galerie Krings-Ernst (Cologne)

1989
Ni rond, ni carré, ni pointu, Fondation Cartier, Jouy-en-Josas (catalogue)
Zone libre (seconde partie), Centre National d’Art Contemporain, Paris (catalogue)
Zone libre, Galerie Krings-Ernst (Cologne)

1988
Zone libre (première partie), Sète, Saint-Paul-Trois-Châteaux et Marseille (catalogue)









Collection publique Musée

Frac Paca

Frac Franche comté

Fnac

Fondation Cartier

Fondation Ludwig Aix la chapelle

Guggenheim New-york

Expériences cinématographiques

2003 à 2005
Les chaises, sapins et autres petites vidéos

2002
Blister, durée: 12mn
Film 35mm
Production : Les Films du Soleil - Réalisateur : Pierre Patrolin
Diffusion en cour : Marseille , Rodez , Cologne et festivals

1993
Collection Perroquet, durée : 3 minutes
Film vidéo pour le Centre international de recherche sur le verre, Marseille

1989
Ni rond, ni carré, ni pointu, durée : 1 minute 30
Film vidéo, projeté dans le cadre d'exposition, « en l'occurrence », Fondation Cartier pour l'art contemporain, Paris

1988
Depuis quand ça m'a pris et de quoi ça parle, durée: 3 minutes
Film 35 mm, financer par le FIACRE - Production: Muriels film - Réalisateur: Jacques Pibaro
Chef opérateur : Jean-Paul Meurisse - Diffusion nationale en première partie de « Pékin Central »


Commande publique et 1%


2008
1% artistique école publique montée de l’oratoire Marseille

2007
1% artistique, Station de Métro Rangeuil, Toulouse

2005
commande publique Roseraie Canne
2008
- Bernard Ceysson et autres auteurs, Claude Caillol, Éditions Ceysson, 2008