Claude Caillol



07 Novembre - 07 Décembre 2008

Saint-Etienne




Artiste de l'exposition : Claude Caillol


 Dans le cadre de la Biennale du design, la galerie Bernard Ceysson, Saint-Étienne, présente, les œuvres récentes de Claude Caillol : des paysages peints sur des sacs en plastique dont les logos et les sigles participent à la composition et, surtout, des meubles fabriqués à partir d’éléments de mobiliers usagés, abandonnés ou confiés à Emmaüs. L’artiste les recycle pour de nouveaux usages en les combinant avec des bidons et des bouteilles en plastique, matière première de sa production. Celle-ci ne se résume donc ni à une activité de bricolage ni à un art de l’assemblage. Ses chaises, tables, armoires et commodes sont réellement fonctionnelles car obéissant à une ergonomie judicieuse. Ces meubles ont été conçus, imaginés, pour répondre non pas simplement aux besoins réels des plus démunis, en leur offrant les modèles d’un design à forte valeur ajoutée, mais à une situation de crise que l’artiste pressentait. S’il semble ainsi redonner corps, après le modernisme, aux utopies autarciques de William Morris et de son esthétique généralisée par une société ayant dépassé l’ère industrielle par un retour à l’artisanat et à un mode de vie rural, voire aux rêves du Flower Power Hippie, Claude Caillol n’en reste pas moins conscient de leur impossibilité et de leurs dangers. Son travail de designer se veut d’abord une réponse individuelle à la question du recyclage de déchets urbains indestructibles et polluants qui constituent une ample réserve de matériaux à la disposition de tout un chacun. Qui veut y puiser le peut. À cet égard, il propose une attitude sans l’imposer. Qui veut l’imiter le peut. Mais les meubles que lui fabrique, il revendique le droit de les présenter comme des créations de Claude Caillol, des créations dont Claude Caillol est l’auteur. Comme chacun de nous est en droit de le faire. Cette attitude illustre le pouvoir de l’idée en insistant sur l’agrément de la diversité, la nécessité de la différence et de son respect. Les œuvres de Claude Caillol constituent, en fait, une critique très lucide de l’éthique et de l’esthétique du Bauhaus et du modernisme des avant-gardes. Elles récusent la production industrielle, normée et standardisée du Beau utile. De même elles se démarquent de toute nostalgie de l’artisanat, de tout culte des arts décoratifs. Elles invitent à de nouveaux modes de production qui ne refusent pas les savoir faire mais ne se veulent ni des éloges de la main ni des célébrations du design. Il passe dans ces meubles une sorte de brise situationniste, un rappel de 1968 comme si la crise qui advient ranimait la flamme des espérances enfouies. L’art c’est l’affaire de chacun et de tous. Qui exerce sa capacité d’inventer échappe aux dogmes et aux conventions des marchés, fussent-ils ceux de l’art et du design !



 



Informations Pratiques

Ceysson & Bénétière
8 rue des Creuses 42000 Saint-Etienne

Horaires:
Mercredi – Samedi
14h – 18h
T: + 33 4 77 33 28 93