Louis Cane



02 Octobre - 01 Décembre 2018

New York




Artiste de l'exposition : Louis Cane


 Ceysson & Bénétière a le plaisir de présenter une sélection d’œuvres de Louis Cane comprenant des toiles tamponnées et toiles découpées datant de la fin des années 1960-début des années 1970 et ses Peintures vraiment abstraites de 2017. Louis Cane est un membre fondateur de Supports/Surfaces, un mouvement artistique actif en France de 1969 à 1972.

Pendant presque 40 ans, Supports/Surfaces a été presque totalement ignoré du monde de l’art américain. Le passage de cette absence de reconnaissance au retentissement actuel du mouvement qui inspire aujourd’hui un très grand nombre d’artistes américains n’est en rien surprenant et n’a même que trop tardé selon certains.

Dans le sillage d’une séries d’expositions New-yorkaises de Supports/Surfaces débuté à la Canada Gallery en 2014, suivi de Before and After à la Paul Rodgers Gallery en 2015 sous le commissariat d’Alex Bacon, et enfin de The Surface of the East Coast tenue l’été dernier dans cinq galeries à la fois sous le commissariat de Maris Maertens, l’exposition Louis Cane à la galerie Ceysson & Bénétière apporte enfin un éclairage contextuel sur sa pratique grâce à une sélection d’œuvres de jeunesse.

Louis Cane est l’un des peintres les plus iconiques du mouvement Supports/Surfaces. Ses Toiles découpées et ses peintures Mur/Sol réalisées entre 1971 et 1976 mettent en œuvre un procédé étonnement efficace et économe de télescopage de la couleur-surface sur le cadre-support.

Les nouvelles Peintures vraiment abstraites viennent couronner un ensemble d’œuvres du début des années 1990 proposant une relecture des nymphéas de Monet. Une première série de peintures à la résine sur grillage en acier inoxydable fut exposée en 2008, suivie des Peintures Abstraites traditionnelles sur toile en 2011, qui renvoient à ses premières peintures de nymphéas. Dans ces derniers travaux, Cane revisite une technique utilisée pour la première fois dix ans auparavant avec une attention nouvelle portée à la fluidité, à la transparence et à la dimension tactile l’œuvre.

Il est difficile de ne pas remarquer l’accent ironique portée sur le « vraiment » du titre de la série, ou la qualification de « traditionnelle » dans les séries antérieures datant de 2011, ainsi que le ton provocateur et la distance critique suggérés entre le peintre et son œuvre. Cette distance est une constante de la production de Cane après Supports/Surfaces.

Embrassant alors ce qu’il avait rejeté pendant ses années Supports/Surfaces -principalement la représentation, la figure, l’expressionisme et la tradition- il s’est employé à déconstruire de manière systématique les attentes formalistes d’un corpus d’œuvres régulier et progressif. Ses réinterprétations constantes de l’histoire de la peinture moderne de Manet et Monet à Picasso et De Kooning à travers divers procédés de représentation révèlent l’insatiable volonté de Cane de remettre en question la moindre parcelle de modernité laissée intacte.

Nous espérons que cette exposition contribuera à encourager le dialogue avec la jeune génération de peintres américains venant seulement de découvrir le mouvement Supports/Surfaces.

Nous devrions peut-être conclure cette brève introduction en posant notre propre tampon:
« Louis Cane, artiste inclassable »

Gwenaël Kerlidou 



Informations Pratiques

Ceysson & Bénétière
956 Madison Avenue 10021 New York

Horaires:
Mardi – Samedi
11h – 18h
T: +1 646 678 3717