Vue

mounir fatmi

The White Matter

16 Mai - 22 Juin 2019

Paris




Artiste de l'exposition : Mounir Fatmi


 La galerie Ceysson & Bénétière est heureuse de présenter The White Matter, sa première exposition personnelle de mounir fatmi (1970, Tanger, Maroc).

Dans cette exposition, mounir fatmi analyse l’impact des nouvelles technologies sur la mémoire tout en questionnant l’obsolescence du médium. L’évolution du progrès technoscientifique a conduit à la rapide substitution du support analogique qui s’est vu dépassé par une image numérique, la société devenant de plus en plus virtuelle. L’artiste fait ainsi revivre ces outils anachroniques autrefois glorifiés, comme les machines à écrire et les câbles d’antennes, afin d’interroger cette révolution de l’image et du support qui a profondément affecté notre perception du monde et déformé notre mémoire.

Le titre de l’exposition The White Matter fait référence à la substance blanche présente dans notre cerveau, responsable de la propagation des informations dans le système nerveux. Il s’agit d’une catégorie de tissu composé de millions de câbles de communication, chacun contenant un long fil unique, un axone, entouré d’une substance blanche, la myéline, qui facilite la transmission des signaux. À l’instar des villes interconnectées par les lignes téléphoniques, ces câbles blancs relient les neurones d’une région du cerveau à une autre. L’univers blanc de mounir fatmi nous invite à s’immerger dans cette substance blanche qui se modifie sans cesse, jusqu’à arriver au système de connexion sans-fil de notre société hyper-connectée.

D’après le théoricien de la communication Marshall McLuhan (1911-1980), les médias sont le prolongement de nos sens, de notre corps. Chaque médium prolongerait notre cerveau, comme un ordinateur. mounir fatmi s’approprie de cette idée et conçoit une installation composée d’une multitudes de câbles blancs, en référence aux longs prolongements fibreux des neurones qui conduisent l’influx nerveux. Si le « médium est le message » ce n’est pas étonnant que mounir fatmi ait choisi de dédier son exposition au médium par excellence : le câble. Selon l’affirmation de McLuhan c’est le médium qui façonne la portée du message et détermine l’échelle des relations des hommes. Le médium est donc plus important que le message, et c’est le progrès de la technologie qui modifie continuellement notre rapport au monde, notre façon de penser et notre comportement en société, et cela sans rencontrer la moindre résistance.

Les câbles blancs, disséminés dans l’espace d’exposition, déstabilisent le regard du spectateur. L’œil se perd dans le labyrinthe et cherche désespérément un début, un milieu ou une fin. Le relief mural, blanc sur blanc, suggère un effacement, une «toile blanche» ou un écran sur lequel le spectateur peut projeter ses propres désirs, ses peurs ou ses espoirs.

Paola Soave, mars 2019. 



Informations Pratiques

Ceysson & Bénétière
23 rue du Renard 75004 Paris

Horaires:
Mardi – Samedi
11h – 19h
T: + 33 1 42 77 08 22