Jean-Michel Atlan

 ( 1913, Constantine, 1960, Paris)

Atlan, d'origine judéo-berbère, quitte l'Algérie pour Paris en 1930, où il étudie la philosophie à la Sorbonne. En 1941, il commence à peindre, puis il est arrêté en 1942, à la fois pour son activisme de résistant et parce qu'il est juif. Mis en prison, il échappe aux camps d'extermination en simulant la folie. Interné à l'hôpital Sainte-Anne, il en sort à la Libération. Quelques mois plus tard, il publie en novembre 1944 un recueil de poèmes qu'il illustre, Le Sang profond et présente en décembre 1944 sa première exposition à la galerie l'Arc-en-Ciel.
En 1946, Atlan rencontre Asger Jorn puis rejoint le mouvement CoBrA. En 1955, il expose à la Galerie Charpentier.
- Michel Ragon, Atlan mon ami, 1948-1960, Paris, Éditions Galilée, 1989.
- Catalogue raisonné de l'œuvre complet d'Atlan établi par Jacques Polieri ; essai de biographie de Kenneth White ; préface d'Alain Bondfand, Paris, Gallimard, 1996.
- Marc Alyn, Atlan: Description d'un combat, Approches de l'art moderne, Bartillat, 2007.
- Jean-Luc Nancy, Atlan : Les Détrempes, Paris, Hazan, 2010.