Jesse Willenbring

09 Février - 18 Mars 2017

Paris



ARTISTE DE L'EXPOSITION :
Jesse Willenbring


 Don't fall into the Lotus vortex because Clops might just devour you !


Ce nouvel ensemble de peintures s’inscrit dans un travail que je mène à partir de l’œuvre de Simon Armitage intitulée The Odyssey: A Dramatic Retelling of Homer's Epic. L’exposition Don’t fall into the Lotus vortex because Clops might just devour you! en particulier se réfère aux récits des Lotophages et des Cyclopes.

Mon travail se base sur un ensemble mouvant de règles tirées de ma pratique d’atelier, de références personnelles et de diverses techniques picturales. En me rapportant aux récits de l’Odyssée, j’associe des images familières tirées de chaque récit avec des éléments hautement subjectifs de ma propre invention, comprenant, entre autres, mes recherches sur les tropes de notre époque, les marques, la publicité, la conception graphique ou le geste picturale.

Alors que je fais volontiers des allusions explicites aux Lotophages et aux Cyclopes, mes compositions représentent la collision d’éléments linguistiques, graphiques et picturaux qui obscurcissent le sens autant qu’ils le créent. Mes peintures n’ont jamais pour objectif d’être la représentation directe d’un récit homérique spécifique. Au contraire, j’utilise mon interprétation contemporaine de l’Odyssée comme outils pour interroger, déconstruire et reconstruire une peinture. Mon interprétation de l’Odyssée est le cadre d’un processus de constante reconversion et assemblage d’éléments de discours canonisés dans le but de créer de nouveaux langages visuels. 

Les peintures ayant pour thème les Lotophages et les Cyclopes sont le troisième ensemble de cette série inspirée par The Odyssey d’Armitage. Aux vues de l’intensité croissante de l’environnement politique et culturel qui m’entoure, il s’agit également des peintures les plus métaphoriques. Les motifs et gestes répétitifs qui forment le liant visuel de l’exposition sont des illusions devenues allusions. Les thèmes de la séduction, du dépaysement et de la tromperie qu’évoquent les récits des Lotophages et des Cyclopes trouvent de nombreux échos autour de moi, et encore davantage ceux de la persévérance, de la croyance, de l’inventivité et de l’optimisme. 

Jesse Willenbring, 2017.