Afficher toutes les oeuvres

Erik Dietman

 ( 1937, Jönköping, 2002, Paris)

Né en 1937 à Jönköping, Suède
Mort en 2002 à Paris, France

Présentation

Artiste pluridisciplinaire, Erik Dietman s'est volontairement tenu en marge des mouvements artistiques de son époque avec lesquels il entretenait toutefois quelques affinités. Libre-penseur, c'est en artiste indépendant qu'il crée un corpus d'œuvres personnelles, oscillant entre réalité et poésie. La critique qu'il dresse contre les avant-gardes se teinte d'un humour subtil. Les dessins, les assemblages, les sculptures, s'articulent comme des rébus donnant une existence matérielle au mot. Son vocabulaire plastique, allant de l'assemblage composite au bronze monumental, conjugue la narration à la figuration et s'oriente vers le champ de la contrepèterie visuelle. Son art s'est imposé naturellement comme l'une des contributions les plus originales de la sculpture du XXe siècle.


"Pour moi, c'est le monde qui est une sculpture, et dans le monde il y a les mots qui sont
insuffisants et que j'aide à ma façon en leur fabriquant des objets".
Erik Dietman


Erik Dietman naît en 1937 à Jönköping en Suède. Il meurt le 28 juin 2002 à Paris.
Renvoyé du lycée à l'âge de treize ans pour avoir « uriné sur le drapeau suédois », il suit une formation en orfèvrerie (1951-1952), et fait, en 1953, la rencontre déterminante d'Oyvind Falhström qui est sur le point de publier son manifeste sur la poésie concrète. Usant, à ses débuts, des rebuts autant que des rébus, du détournement autant que de la récupération, il joue avec les mots et les objets du quotidien. Il dévore Ulysse de James Joyce qui se conjugue parfaitement avec son besoin de relecture du monde. Il a pourtant deux figures tutélaires (non revendiquées) : Kurt Schwitters et Marcel Duchamp.

Objecteur de conscience, Erik Dietman quitte la Suède et arrive en France en 1959 où il rencontre les tenants du Nouveau Réalisme et de Fluxus dont son oeuvre se rapproche. Il se lie alors d'amitié avec Daniel Spoerri et Robert Filliou. Pour autant, Dietman n'a jamais été membre de ces mouvements. « Plus de deux, c'est déjà une armée » avait-il coutume de dire pour défendre son indépendance. Son attitude individualiste lui permet une liberté irrespectueuse à l'égard des modes successives.
Bien que n'intégrant aucun de ces groupes, il collabore et entretient des liens d'amitiés très forts avec certains membres de Fluxus et du Nouveau Réalisme. Il participe notamment avec ces derniers au « Salon des Comparaisons » en 1965 et 1966. Son ami, avec qui partager sa joie de vivre, son humour et sa dérision, est Roland Topor qu'il rencontre en 1963.

Dès 1962, Erik Dietman suscite un grand intérêt avec ses Objets pansés, Objets pensés. Il recouvre alors toute sorte d'objets à l'aide de sparadrap, bande de tissu adhésive de couleur chair rosée facilement reconnaissable. Un bandage qui établit une frontière entre deux réalités, l'une d'ordre physique, l'autre d'ordre mental. Pour Dietman, cet enveloppement cache pour mieux révéler, car le sparadrap isole à la fois l'objet de l'environnement et en
révèle la forme. Il ne cache pas les choses mais les unit, augmente leur réalité tout en conservant leur intégrité. Le recouvrement donne une singularité à la forme de l'objet, élimine son côté anecdotique, marque ses détails. Il fait mieux voir en délimitant les contours.
Erik Dietman « panse » alors le bois et le carton, encadre des photos, cache et masque les mots et les phrases. Les objets hétéroclites qu'il fabrique sont, en général, titrées d'appellations à double significations, qui leur donnent alors un sens nouveau. Avec cette période des Sparadraps (ou « bronze du pauvre »), Erik Dietman devient, jusqu'en
1967, le « roi du sparadrap », comme il se définit alors lui-même dans une posture d'autodérision. A partir de 1966, il commence Le Grand Livre Sterling, Rébus sur les vicissitudes d'une vie, un vaste rébus composé d'objets, de photographies et de dessins, qu'il achèvera en 1976.

L'artiste fait alors des collages et assemblages avec des matériaux hétéroclites : il réalise plusieurs oeuvres en pain telles que Pain, constituée du mot pain (signifiant aussi douleur en anglais), cuites en pain véritable et le Sac en pain, ainsi que des mobiles. C'est une période de travail intense et la succession de nombreuses expositions en Europe.
A partir de 1970, il supprime un "n" à la fin de son nom et signe Dietman. Dans les années 1970, son oeuvre se diversifie et lorsqu'il réalise des « tableaux-poèmes », c'est un mélange étonnant de peinture, de bibelots ou d'ustensiles.
En 1975, il revient en France après plusieurs mois à l'étranger et s'installe dans le Var. Cette même année, le Musée d'Art Moderne de la ville de Paris présente sa première rétrospective française « Vingt années de sueur » reprise l'année suivante au Moderna Museet à Stockholm.

En 1977, le Danemark lui passe sa première commande publique et Dietman participe à
l'exposition « l'Ecole de Nice » à l'occasion de l'ouverture du Centre Georges Pompidou à Paris. À partir des années 1980, il réalise ses premiers modelages qui marquent un tournant dans son oeuvre. Il déploie une intense production de dessins et de sculptures, imprégnés d'une poésie ironique et dont les titres renvoient à des jeux de mots. Le bronze, le marbre, la céramique et le verre deviennent les matières d'oeuvres parfois monumentales où les thèmes de la mort et de l'humour sont très récurrents. Dans les années 1980, il tire également ses Polaroïdioties (polaroïds de « tout et de rien ») et ce jusqu'en 1993.
Il obtient en France, en 1989, le Grand Prix national de sculpture et en Suède, en 1990, le Prix de l'Académie royale des Beaux-Arts de Stockholm.

A partir des années 1990, il montre un visage plus inquiet, hanté par l'obsession de la création. Il est aussi un homme d'engagement comme en témoignent certaines oeuvres (Kosovo ou Voyage organisé sur l'Adriatique).
Une des oeuvres majeures d'Erik Dietman, que l'on peut découvrir dans les jardins des Tuileries à Paris, s'intitule L'Ami de personne et date de 2000. Il s'agit d'une sculpture monumentale en bronze composée d'un personnage géant, qui semble tendre la main vers une petite chaise.
A la fin de sa vie, Erik Dietman accepte d'être professeur de sculpture à l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-arts de Paris et à l'Académie des Arts de Stockholm pour s'efforcer de communiquer à ses élèves son enthousiasme et son besoin de connaître l'histoire de l'art et de transmettre son goût de dessiner, celui de créer avec ses mains.
Erik Dietman a toujours été marginal, marginal et solitaire. Il n'a jamais aimé et encore moins appartenu à aucun groupe : « deux, trois personnes, c'est déjà une petite armée ».
Depuis sa plus tendre enfance, il sait qu'il est un artiste et que l'art sera sa vie.
Il arrive à Paris en 1959 à 22 ans ne parlant ni le français ni vraiment l'anglais. Non violent, il a quitté sa Suède natale pour échapper au service militaire et à la prison que son refus de porter les armes lui imposait. Il avait l'intention de partir aux Etats- Unis mais les aléas des voyages sans argent le mènent à Paris où il rencontre tout de suite Robert Filliou et Daniel Spoerri avec lesquels se nouent des amitiés indéfectibles.
Autodidacte curieux, il lit beaucoup, surtout de la poésie. Cet amour de la poésie l'habite mais les objets accompagnent ou remplacent les mots qu'il triture en suédois, anglais ou français qu'il maîtrise de mieux en mieux. C'est ainsi qu'il se définit comme un poète raté : Ah ! se suffire d'un carnet dans la poche et ne pas avoir besoin d'autre chose que d'un crayon.....
Dans ce début des années 1960, il partage cette pensée qui du Pop Art au Nouveau Réalisme va dessiner une nouvelle approche de l'objet dans l'art, voire de l'objet d'art. Il y adhère : dès 1960 il commence à "panser" les objets de son quotidien, (Tableau malade, 1960), pratique qu'il va poursuivre jusqu'en 1965-66 puis il tourne très vite son petit début de succès en autodérision : il devient l'ex roi du sparadrap.
Commencent alors des séries d'œuvres où l'humour prend de plus en plus de place au milieu des commentaires sur l'art, la politique ou la littérature (Mais,1968 ou Reflections sur Pop Art, 1969), où il partage la création avec ses alter ego, Outil O' Tool, Penand Pencil et F.T. Bidlake.



Dès son plus jeune âge, Erik Dietman s'intéresse à l'Art : " Aussi loin que je me rappelle, j'ai dessiné. Je dessinais toujours, toujours et je n'avais qu'un seul rêve dans la tête : devenir artiste. Je n'ai jamais voulu être contrôleur de train ou chef de gare - jamais - uniquement artiste. Je n'ai jamais pensé à autre chose. "
En 1959 Erik Dietman qui ne parle pas français arrive à Paris, rencontre Robert Filliou et Daniel Spoerri..., assiste à la naissance du nouveau réalisme et à l'émergence de Fluxus. Il en côtoie les membres mais, plus jeune et trop individualiste, il n'est à aucun moment tenté de s'intégrer. Plus tard, à propos des groupes : " Deux, c'est déjà une petite armée. "
" Ses objets pensés " le font connaître, mais pour éviter l'image de roi du sparadrap qui lui collait déjà un peu trop à la peau, il s'autoproclame ex roi du sparadrap et s'éloigne des objets pour se réfugier dans les mots, les langues (il parle désormais anglais et français), les images, les collages, voire la peinture et enfin au début des années 80, la sculpture en bronze en marbre, en fer et même un peu plus tard en verre ou céramique. Grandes expositions et commandes publiques se multiplient. Il voyage beaucoup, dessine toujours : " Le dessin, c'est mon jogging quotidien ". Dans les années 90, il se sent prêt pour les JO et entreprend parallèlement à tout le reste, une série de grands formats qui rythment son travail jusqu'à sa mort. Là encore, fantaisie, poésie, tristesse, humour ou férocité se mêlent car tout cela est sa vie, sa création : " Sans l'art, je suis nul, je suis mort, je suis rien. "


C'est peu de dire qu'Erik Dietman est un artiste inclassable et jamais classé, extrêmement classe, insolent, jamais dolent, insaisissable, insoumis, invétéré. En fait, Erik Dietman décourage le qualificatif : à tenter de le cerner on est condamné à l'euphémisme. Il est à peu près le seul à avoir réussi à se définir, parce qu'en la matière il a fait simple: Erik Dietman, gros artiste. Voilà, en long et en large (passons sur ses travers), ce qu'on peut hasarder de moins inexact sur le personnage.
Du travail en revanche, on peut approcher à coup de tentatives de contextualisation, sachant qu'au moyen de ces repères on restera toujours à distance : Erik Dietman, gros artiste, a connu Fluxus de près, et rencontré les nouveaux réalistes avant même qu'ils ne portent cette appellation. Il avait un sacré flair, doublé d'un talent indéfectible pour l'amitié. Cela dit, bien qu'il ait été un temps "Roi du sparadrap", jamais de sa vie il n'a adhéré à quelque mouvement que ce soit, à part bien sûr celui des plats de la cuisine vers la table.
L'art, d'ailleurs, pratique quotidienne, sportive et digestive, ne s'est jamais vraiment distingué chez lui de la cuisine, et l'expression "se nourrir de" devrait lui être personnellement réservée. La seule vraie différence, c'est que les pièces d'Erik Dietman ont exigé une préparation plus longue que la plupart des recette connues : entre un et quatre ans en moyenne. La ressemblance, elle, est dans la prépondérance de la langue. A l'instar de l'imaginaire gastronomique, la composition - bien plus complexe qu'il n'y paraît - de ses œuvres procède de l'omniprésence du langage. Son travail, à ses propres yeux, a toujours été écrit avant que d'avoir été dessiné ou sculpté.

Textes produits par la Galerie Papillon


Personne ne sait exactement combien de langues il parlait, mais les jeux de mots débordants qui égaient ses dessins et les légendes de ses catalogues en associent toujours plusieurs. De même, les motifs de ses pièces, quelqu'en soient le matériau et le format, demandent un examen approfondi pour découvrir combien ils sont habités, voire surpeuplés de personnages et de malices.
On verra donc dans cette (combientième?) exposition personnelle des pièces rarement montrées jusqu'aujourd'hui : on remarquera notamment les œuvres en bronzes tellement différentes que chacune d'elle semble disqualifier l'autre en tant que bronze.
Le Paysage Normand, "bronzai" géant patiné de vert, est réalisée par un procédé presque primitif de la fonte du bronze, Erik Dietman a lancé le métal en fusion dans du sable, les sillons délicats et presque floraux qui en résultent sont la trace d'une physique aléatoire. Le Phare associant quand à lui le fer au bronze, cache sous un titre et une apparence assez sages un feuilletage de sens analogue à celui des dessins. Assemblage et composition y rendent fidèlement les petits détails familiers d'un monde domestique qu'Erik Dietman a rendu à l'état sauvage. Enfin, le Proverbe turc, une installation environnementale de 40 paires de chaussures en bronze, reflète son mystère dans la patine chaude d'une couleur de cuir.
Juste avant la naissance de Dieu, son frère ainé de quelques milliers d'années, était déjà dans la recherche créative. Il essayait de fabriquer des "choses" pour rompre la tristesse et la solitude cossues du ciel. Une sorte de autothérapie, une manière de travailler un peu comme celle des bons artistes aujourd'hui. Son idée était, d'après certaines reconstructions suivant les dernières fouilles, de créer deux "choses" sans relation entre elles a priori mais qui finalement en ont. Nos recherches nous ont amenés à classer l'ensemble des objets trouvés en deux catégories, comme l'on sépare les boulons d'avec les vis. En effet le boulon et la vis n'ont pas vraiment de relation mais si on le désire on peut les assembler et les désassembler c.à.d. les visser ou les dévisser...
Revenons au jeune dieu, sans doute plus habile que son frère, mais surtout arriviste impardonnable, une sorte de Mac Giver. Il pique l'idée de son aîné et se met à fabriquer en cachette ses premiers essais d'Adam. Quand son frère, lui le véritable artiste et humaniste, découvrit les moulages mondains et maniéristes de son cadet, il se retira avec ses créations sur un nuage noir et mourut par déshydratation avant de tomber en pluie sur la terre... La première trouvaille date de l'année dernière ; on n'a pas encore de résultats vraiment satisfaisants mais avec l'aide de l'archéologue Moïse Smileman et du Dr Von Oben, on pourra bientôt fournir des documents qui vont bouleverser notre ère !

Erik Dietman, 1990 in Opus oh puce aux puces II, un livre gui par Outil O'Tool et Derrick Dietman en hommage à F.T. Bildlake, CCC Tours
Expositions monographiques à la galerie
Erik Dietman, Wandhaff
17 Juin - 29 Juillet 2017


Expositions de groupe à la galerie
10 ANS à Luxembourg, Wandhaff
02 Juin - 04 Août 2018


Expositions personnelles

2017
Erik Dietman, Ceysson & Bénétière, Wandhaff, Luxembourg
Le Dernier Cri, Sans Titre, Famille Ursini, FIAC Hors les murs, Gallerie Ceyson & Bénètière, en collaboration avec Galerie Papillon, Jardin des Tuileries, Paris, France

2016
Erik Dietman, Fondazione Pietro Rossini, Briosco, Italie

2012
Frère de Dieu, Galerie Claudine Papillon, Paris, France
Erik Dietman, Vandalorum, Värnamo, Suède

2011
Erik Dietman, Monomental, Fondation Maeght, Saint-Paul-de-Vence, France

2010
Dessins sans regarder, Musée d'art moderne, Saint-Étienne, France

2009
L'élan solitaire, Galerie José Martinez, Lyon, France

2008
Erik Dietman, Ses années soixante, Galerie Claudine Papillon, Paris, France

2006
Erik Dietman, Galerie Anthony Reynolds, Londres, Royaume-Uni

2005
Erik Dietman en gros, Galerie Claudine Papillon, Paris, France
Hommage à Erik Dietman, Galerie Catherine Issert, Saint-Paul-de-Vence, France

2003
L'ami de personne, Musée Denys Puech, Rodez, France
Topless : dessins à l'air, École Régionale des Beaux-Arts, Nantes, France

2002
Espace Paul-Fayet, Serignan, France

2001
Eloge de l'envie, Musée d'art moderne et d'art contemporain, Nice, France
Dessins, Gros et Petits, Eloge de l'envie, Château de Tanlay, Tanlay, France
Sir Penand Pencil, Galerie Papillon-Fiat, Paris, France
Musée de la Vigne et du Vin, Saint-Germain-du-Lattay, France

2000
Un nez dans le verre, un verre dans le nez, Musée des Beaux-Arts, Nancy, France
cui-cui-vie-oui-cui, Galerie Catherine Issert, Saint-Paul-de-Vence, France
Grylles d'aujourd'hui, Mairie de Chinon, France
Galerie Eric Linard, La Garde-Adhémar, France
Galerie José Martinez, Lyon, France

1999
För fulla glas, National Museum and Galerie William Aronowitsch, Stockholm, Suède
Les arbres d'Odile et autres nouvelles nouvelles, Centre Culturel Suédois, Paris, France
Ceramic-mac, Le Parvis 3, Pau, France
Galerie de l'espace 061, Eric Le Gallo, Rouen, France

1998
Verres d'hiver, Galerie Statna, Banska Bystrica, République Tchèque
Double Sauce Périgueux, Espace culturel François Mitterrand, Périgueux, France
Galerie Rossella Junck, Venise, Italie,
Opus Oh puce Aux puces & Dix verres divers d'hiver, Galerie Papillon-Fiat, Paris, France
Hit och Dietman, Oeuvres récentes, Jönköpings Läns Museum, Jönköping, Suède

1997
Verres divers, Couvent San' Apollonia, Biennale de Venise, Italie
Erik Dietman, Sculptor Classicus, Musée d'Art Moderne, Saint-Étienne, France

1996
Erik Dietman Sculptor Classicus, Württembergischer Kunstverein, Stuttgart, Allemagne

1995
Sculptures, Galerie de l'Espace, Besançon, France
Galerie Natacha Knapp, Lausanne, Suisse
Pique-nique dans mon âme, Belvédère du Château de Prague et Institut Français de Prague, République Tchèque
Trait portrait, Galerie Jacques Barbier, Paris, France
Galerie Patrick Martin, Lyon, France
Galerie Aronowitsch, Stockholm, Suède
Injures, Galerie Claudine Papillon, Paris, France

1994
La Filature, Mulhouse, France
Salle du Gouvernement, Andorre-la-Vieille, Principauté d'Andorre
Edition Eric Linard, Strasbourg, France
Erik Dietman : Sans titre. pas un mot. Silence., Mnam, Centre G. Pompidou, Paris, France
A toi Rabelais qui a su boire avant la soif, FRAC Champagne-Ardenne, Reims, France
Ratts tora bronser samt caccole och snots minanäs busar, Galerie Aronowitsch, Stockholm, Suède

1993
Hommage à Rabelais, École de Beaux-Arts, Blois, France
Cinq Chanel 5 du Moyen-Age au zinc du Channel, Galerie de l'Ancienne Poste, Calais, France
Att Anhava eller icke hava en Dietman, det är fragan, Galerie Anhava, Helsinki, Finlande
Parterres pour strapontins, Kunstmuseum, Herning, Danemark
20 ans et toutes mes dents, FIAC, Galerie Barbier Beltz, Paris, France

1992
Bronzes et arbres, sculptures du frère de Dieu, Galerie Claudine Papillon, Paris, France
Papa pied, Papy Erik, Galerie Barbier-Beltz, Paris, France
Perles et petites conneries, Galerie Catherine Issert, Saint-Paul-de-Vence, France
La guerre du Toc, Outil O'Tool contre MacGyver, Galerie Air de Paris, Nice, France
Œuvres 1974-1977, Galerie Georges-Philippe Vallois, Paris, France

1991
Galerie Interface, Nîmes, France
Les trois mousquetaires, Galerie Catherine Issert, Saint-Paul-de-Vence, France

1990
Bronze Age, Iron Age, Middle Age, Galerie Anthony Reynolds, Londres, Royaume-Uni
Récentes Œuvres Ressenties, Centre de Création Contemporaine, Tours, France
Saoul Seul à Séoul, Galerie Oniris, Rennes, France
Réflexions sur la sculpture, Galerie Rudolf Zwirner, Cologne, Allemagne
Les trois mousquetaires, Galerie Catherine Issert, Saint-Paul-de-Vence, France
Le hall d'honneur, sculpture pour le hall de l'Hôtel de Ville de Chinon, France

1989
42 vues du Mont Angoisse et Sans Victoire chien de Cézanne et quelques pièces détachées, Galerie Claudine Papillon, Paris, France
Les Trois Mousquetaires (E. Dietman, B. Lavier et J.-M. Alberola), Galerie Catherine Issert, Saint-Paul-de-Vence, France
Galerie 13, Stockholm, Suède

1988
Dessins, Galerie Camomille, Bruxelles, Belgique
Rétrospective, Stedelijk Museum, Amsterdam, Pays-Bas
Rétrospective, Musée Saint-Pierre, Lyon, France

1987
Œuvres sur papier, Galerie 13, Stockholm, Suède
Entre lard et l'art, rétrospective, Moderna Museet, Stockholm ; Malmö Konsthall, Malmö, Suède, Nordic Arts Center, Helsinki, Finlande
Œuvres sur papier, Galerie Bronda, Helsinki, Finlande

1986
Réflexions sur la Sculpture Moderne, La Criée/Halle d'Art Contemporain, Rennes, France

1985
S. Dior A. L. Opsel, Polaroids, Galerie Lilla, Helsingborg, Suède
Galerie Asbaek, Copenhague, Danemark
Erik Dietman, Sculpture, Galerie Anthony Reynolds, Londres, Royaume-Uni

1984
Erik Dietman, Skulptur, Galerie Aronowitsch, Stockholm, Suède
Exilirium, Galerie Bama, Paris,France
Céramiques, Galerie Camomille, Bruxelles, Belgique

1983
Erik Dietman, Galerie Sculptör, Lund, Suède
Erik Dietman, Eksjo Museum, Eksjo, Suède
Minimal Brut, Galerie Camomille, Bruxelles, Belgique

1982
Helt fran Vättern, Länsmuseet, Jönköping, Suède
Transes (à Van Garde), Galerie Bama, Paris, France
Det Finns en Rav i Värnamo, Smålands Konstarkiv, Värnamo, Suède
Galerie Sonia Zannettacci, Genève, Suisse

1981
Molningar stör solen, Salon d'art de Berzelii, Göteborg, Suède
Galerie Leger (avec Emmet Williams), Malmö, Suède
Bilder och bildelar, Galerie Forum, Stockholm, Suède
Landskab og figurer 1981, Galerie Arnesen, Copenhague, Danemark
Palais de Sauce-Arts, construction avec les enfants de Bruxelles Palais des Beaux-Arts, Bruxelles, Belgique
Cent petites croûtes et quelques grandes, Galerie Camomille, Bruxelles, Belgique

1980
Galerie Ahlner, Stockholm, Suède
Les vacances de Monsieur Pableau, Galerie Bama, Paris, France
Ett ati 10 talistiskt huvudverk, Galerie Leger, Malmö, Suède
Comment prendre un tableau par le derrière, Centre Culturel Suédois, Paris, France

1979
En sortant de chez Duchamp, j'ai trouvé les clefs de Picasso, œuvres de 72-79, Galerie Herta Klang, Cologne, Allemagne
Oplysningskunst of Geograffiti, Nordjyllands Kunstmuseum, Aalborg, Danemark

1978
Vaguement Vert, construction avec une centaine d'enfants et l'aide de Mark Brusse, Musée des enfants, Mnam, Centre G. Pompidou, Paris, France
Galerie Lucien Durand (avec Mark Brusse), Paris, France
Géograffitis, Galerie Wallner, Malmö, Suède
Erik Dietman, Pays Sages, Galerie Malmgran, Gotëborg, Suède
Arc de Triomphe pour la Bataille du Louisiana, construction avec 30 enfants de l'école de Humlebaek, Louisiana Museum, Humlebaek, Danemark
Dietman samlar - Dit man Samlar, construction avec les enfants de Stockholm, Moderna Museet, Stockholm, Suède

1977
Monument à la dernière cigarette, réalisation d'une commande, Ikast, Danemark
Galerie Arte Verso, Genève, Suisse
Hommage à Outil O'Tool (Jeux et lits liés) par un poète raté, Galerie Vallois, Paris
Galerie Ahlner, Stockholm, Suède

1976
Le Grand Livre Sterling, Galerie Bama, Paris, France
Stoned in Venice, Galerie Massimo Valsecchi, Milan, Italie
Erik Dietman, Galerie Tanit, Munich, Allemagne
Erik Dietman, Matissage, Galerie Vallois, Paris, France
Boulevard Dietman, Objekt 1962-1976, Moderna Museet, Stockholm, Suède

1975
Vingt années de sueur, rétrospective (1954-1974), Arc 2, Mnam, Centre G. Pompidou, Paris, France
Exercices de style (organisée par Svend Hansen), Hôtel d'Angleterre, Copenhague, Danemark
Erik Dietman, Pays Sages, Galerie Lucien Durand, Paris, France

1974
Entre astronomie et pâtisserie, Galerie Massimo Valsecchi, Milan, Italie
Lézards et Klein Kunst et Viola Tricolor, Galerie Bama, Paris, France

1973
Erik Dietman, collages, tekeningen, Centre des arts de Pander, La Haye, Pays-Bas
Notes et commentaires, Commentaires et notes 1971-1972, Galerie Bama, Paris, France

1972
Leçons de choses, Eat Art Galerie, Düsseldorf, Allemagne

1971
10 skulpturer + Grovt Artdilleri, Galerie Burén, Stockholm, Suède
DEP-ART, Hommage à Outil O'Tool, Galerie Jysk, Copenhague, Danemark

1970
For Gentlemen, Galerie Mathias Fels, Paris, France

1969
Projet pour une place sans arbres, Galerie Apollinaire, Milan, Italie
Douze idées, Galerie Mathias Fels et Cie, Paris, France

1968
Erik Dietmann, with God's Help, Galerie 20, Amsterdam, Pays-Bas
Dietmann + F.T Bidlake = Multiples, Galerie Christian Stein, Turin, Italie
Rideau de fer belge, Galerie 20, Amsterdam, Pays-Bas

1967
La dernière exposition d'Erik Dietmann, Galerie Hedenius, Stockholm, Suède
Envoi des copies du film Backpedalling does not mean driving a machine backwards, tourné avec F.T. Bidlake, entre 1958 et 1963 à tous les festivals du film d'avant-garde mais les enferme dans le coffre fort le plus proche des lieux de projection, sans jamais montrer le film / Sends copies of Backpedalling does not mean driving a machine backwards, shot together with F.T . Bidlake between 1958 and 1963 to all avant-garde film festivals but locks the copies in the safe closest to each projection room without ever showing the film.

1966
Erik Dietmann, Galerie Mathias Fels et Cie, Paris, France
L'ex-roi du sparadrap, parties d'un journal intime, 1962-1966, Galerie l'Elefante, Venise, Italie
Slow Mobiles and Bread, Galerie 20, Amsterdam, Pays-Bas

1964
Dietmann, Galerie Il Punto Arte Moderna (Gian Enzo Sperone), Turin, Italie

Expositions collectives

2016
Œuvre aux singuliers, Centre d'art Les Tanneries, Amilly, France
Cinquante ans : Le Bénin à l'honneur, Château de Tanlay, Tanlay, France
Intrigantes incertitudes, MAMC, Saint-Étienne, France
Espace, Espaces!, Fondation Maeght, Saint-Paul-de-Vence, France
198920072016, Galerie Papillon, Paris, France
Ceramix, Cité de la céramique, Sèvres , France
bOurlesque, Galerie Municipale Jean Collet, Vitry-sur-Seine, France

2015
Donation Florence et Daniel Guerlain au Centre Pompidou, Nordiska Akvarellmuseet, Skärhamn, Suède
AD intérieurs, Palais d'Iéna, Paris, France
Le Banquet - Révélations, Grand Palais, Paris, France
Ceramix, Bonnefantenmuseum, Maastricht, Pays-Bas
A bruit secret trésors de la collection CIRVA, Pavillon de Vendôme, Aix-en-Provence, France
Still Life, Galerie Claudine Papillon, Paris, France
La toilette, naissance de l'intime, Musée Marmottan Monet, Paris, France
Petits Formats, Galerie Catherine Issert, Saint-Paul, France
Daniel Spoerri "Eat Art", Musée de Chinon, Chinon, France
Genre Humain, Palais Jacques Coeur, Bourges, France

2014
As I run and run, happiness comes closer, Collection Laurent Dumas, Hotel Beaubrun, Paris
Sèvres Outdoors 2014, Cité de la céramique, Sèvres, France
LUX! La lumière seule, Le Fresnoy, Tourcoing, France
L'Inventaire Vol. 4, FRAC Haute - Normandie, Sotteville-lès-Rouen, France
Démocratie, Le Tripode, Rezé, Nantes, France


2013
Dessins - Faux dessins, Galerie Claudine Papillon, Paris, France
Sans titre (frère de dieu), Jardin des Plantes, FIAC Hors-les-murs, Paris, France
De leur temps (4) - Regards croisés sur la jeune création, ADIAF - Musée des Beaux-Arts, Nantes, France
Une Tradition matérielle, FRAC Poitou-Charentes, Angoulême, France
Cookbook, Palais des Beaux-Arts, Paris, France
Métamorphose(s) 1883-2013, Couvent des Minimes et Centre d'art Walter Benjamin, Perpignan , France
Donation Florence et Daniel Guerlain, dessins contemporains, Mnam, Centre G. Pompidou, Paris
Grands Papiers II, Musée de l'Arsenal, Soissons, France
Éloge du dessin, FRAC Picardie, Amiens, France
Il était une fois l'art contemporain au Rivau. Si l'art de la parure m'était conté, Château du Rivau, Lémeré, France
De belles sculptures contemporaines, Frac Pays de la Loire, Nantes, France
Contemporary French painting: Combinations of History, PERMMuseum, Perm, Russie
Murano, Musée Maillol, Paris, France
Sans tambour ni trompette, Lieu unique, Nantes, France
Blickachsen 9, Bad Homburg et Francfort, Allemagne
Mon île de Montmajour Christian Lacroix, Abbaye de Montmajour, Arles, France
Poétique d'objets, LAAC, Dunkerque, France
Collection LGR, Galerie contemporaine du MAMAC - Musée d'Art Moderne et d'Art Contemporain, Nice, France

2012
Le Musée imaginaire de Catherine Millet, Drawing now, Salon du dessin contemporain, Paris, France
Accrochage d'œuvres des années 60, Galerie 1900-2000, Paris, France
La Tentation du verre, un choix d'œuvres de la Collection du CIRVA, Château de Villeneuve / Fondation Émile Hugues, Vence, France
À la vie délibérée ! , une histoire de la performance sur la Côte d'Azur de 1951 à nos jours, Villa Arson, Nice, France
Hidden Mother, Atelier Rouart, Paris, France
The Contemporary French Painting, combinations of history, PERMM Museum of contemporary art, Perm, Russie

2011
Tous cannibales, Maison Rouge, Fondation Antoine de Galbert, Paris, France
Animaux-Animots, FRAC des pays de la Loire, Carquefou, France
Les arts contemporains et la Côte d'Azur 1951-2011, Eco'Parc, Mougins, France
Ben, Erik Dietman, Robert Filliou, Galerie Catherine Issert, Saint-Paul de Vence, France
Collages, Ecole d'art Claude Monet, Aulnay-sous-Bois, France
Nouvelles Acquisitions, Artothèque Les arts au mur, Pessac, France
Not for sale, Passage de Retz, Paris, France

2010
Bestiarium, Château des Allymes, Ambérieu-en-Bugey, France
Art contemporain à tous les étages, Musée des Beaux-Arts, Dole, France
C'est la Vie, vanités de Caravage à Damien Hirst, Musée Maillol, Paris, France
Collection Daniel et Florence Guerlain, Dessins contemporains, Musée des Beaux-arts, Besançon, France
Ouroboros de Louis Calaferte, projet éditorial des éditions Tarabuste, Médiathèque de Roanne, Roanne, France
La fabrique du portrait Rodin face à ses modèles, Musée de Picardie, Amiens, France
Chefs-d'œuvre ?, Centre Pompidou-Metz, Metz, France
Tenir, debout, Musée des Beaux-Arts, Valenciennes, France

2009
Jeux de mots, jeux d'images, Musée Lanchelevici, La Louvière et Musée de la Ville, Anvers, France
Ce qui demeure est le futur, Collection moderne et contemporaine du musée de Picardie, Musée de Picardie, Amiens, France
Les artistes de la Galerie, Galerie José Martinez, Lyon, France
Dans l'œil du critique, Bernard Larmache-Vadel et les artistes, Mnam, Centre G. Pompidou, Paris, France
Écotone, La Station, Nice, France
Voyage sentimental 2, Frac Languedoc-Roussillon, Montpellier, France
Trente millions d'amis, Ecole Régionale des Beaux-Arts, Rouen, France

2008
Nature is perfect, FRAC des pays de Loire, Carquefou, France
La consistance du visible, Fondation d'entreprise Ricard, Paris, France
La fête est permanente, FRAC Champagne-Ardenne, Reims, France
Collection Florence et Daniel Guerlain, L'Ambassade de France, New York, États-Unis
Ils dessinent tous, Maison de la Cure, Saint-Restitut, France
De l'impertinence, Maison de la Culture, Amiens, France
Mayo Del 68. El espectaculo de la sociedad, Fondation de Rafael Boti, Cordou, Espagne
Des certitudes, sans doute(s), Musée de Picardie, Ecole supérieure d'art et de design, Amiens, France
Anatomie - les peaux du dessin, la collection Florence et Daniel Guerlain, FRAC Picardie, Amiens, France
Trinch ! Pour les bienfaits du boire, des vides bouteilles pour la Dive bouteille, Château de Jau, Cases-de-Pène, France
Jeux de mots, jeux d'images, Galerie100Titres, Bruxelles et Galerie Lieve Lambrecht, Merendree, Belgique

2007
1987-2007: Les 20 ans du musée, Musée d'art moderne, Saint-Étienne, France
De leur temps (2), Art contemporain et collections privées en France, Musée de Grenoble, Grenoble, France

2006
Bang Bang Trafic d'armes de Saint-Étienne à Sète, Musée International des Arts Modestes de Sète et Musée d'Art et d'Industrie de Saint-Étienne, Saint-Étienne, France
Les artistes de la galerie, Galerie José Martinez, Lyon, France

2005
A fleur de peau, le dessin à l'épreuve, Galerie Eric Dupont, Paris, France
Ca ne se représentera plus, Galerie du Cloître, École des Beaux-Arts, Rennes, France
Expérience de la durée, Biennale d'Art contemporain de Lyon, Institut d'art contemporain, Villeurbanne, France
Aquabon, Aquafortistes, Aquatintistes, A quoi bon(s) ?, URDLA Centre international estampe & livre, Villeurbanne, France

2004
Les mêmes et même quelques autres, Galerie Claudine Papillon, Paris, France
100 000 Mona-Lisa valent mieux qu'une, Espace Paul Ricard, Paris, France
Pour les oiseaux, FRAC Pays de Loire, Carquefou, France
Présences et apparitions, une visite particulière, organisé par le FRAC Provence-Alpes-Côtes-d'Azur et le Centre International du Verre dans les arts plastiques, Château d'Avignon, France
Hors d'œuvre, CAPC, Bordeaux, France
Extrêmes coïncidences, Châteauroux, France
L'intime, le collectionneur derrière la porte, La Maison Rouge, Paris, France
Modernité/Modernitet, Centre Culturel suédois, Paris, France
De leur temps, collections privées françaises, Musée des Beaux-Arts, Tourcoing, France
Le cas du sac, histoires d'une utopie portative, Musée de la mode et du textile et l'Union centrale des arts décoratifs, Paris, France

2003
Les années 70, l'art en cause, CAPC, Bordeaux, France
Topless : dessins à l'air, Erban, École Régionale des Beaux-Arts, Nantes, France

2002
Espace Saint-Louis, Avignon, France
Œil pour œil, figures de l'art contemporain, œuvres choisies, Le rectangle, Lyon, France

2001
Y'a d'la joie, Fondation Guerlain, Les Mesnuls, France
Festival de Rambouillet, Palais du Roi de Rome, Rambouillet, France
Connexion Deconnexion, Saint-Etienne, France
Centre d'art contemporain, Tanlay, France
Servez-vous !, Artothèque, Caen, France

2000
Narcisse Blessé, Passage de Retz, Paris, France
Creazioni della Memoria, Turin, Italie
Nourritures, Choisy-le-Roi, France
Galerie Catherine Issert, Saint-Paul-de-Vence, France
Rencontres d'Art Contemporain, Esplanade du Port, Calvaire sur Mer, France
Petites mythologies, Château de Tarascon, FRAC Provence-Alpes-Côte-d'Azur, Marseille, France
L'art et le vent, Domaine départemental, Chamarande, France
Sculptures en plein air, Le Havre, France
Sculptures en plein air, Cavalaire, France
Galerie Rossella Junck, Venise, Italie
De l'appétit des vanités, Bibliothèque Aragon, Choisy-Le-Roi, France

1999
Les Champs de la Sculpture, Champs Elysées, Paris, France
Animal, Musée Bourdelle, Paris, France
Matière à poésie, Musée National, Varsovie, Pologne
L'Enfance de l'Art, Galerie Pilzer, Paris, France
American, Craft Museum, New York, États-Unis

1998
L'œuvre est portrait, Suzanne Tarasieve, Paris, France
80 artistes pour le mondial, Galerie Enrico Navarra, Paris, France
Sculptur Hus, Stockholm, Suède
Aperto Vetro, Biennale du Verre, Venise, Italie
Installation d'une sculpture monumentale en plein air dans le Jardin de la fondation Daniel Spoerri, Seggiano, Italie
Double sauce Périgueux, Centre Culturel François Mitterrand, Périgueux, France
Galerie Rossella Junck, Venise, Italie
L'objet recréé, Centre Culturel Boris Vian, Les Ulis, France

1997
Bailleul 97, Château de Bailleul, Angerville-Bailleul, France
Livres d'artistes l'invention d'un genre 1960-1980, Bibliothèque Nationale de France, Galerie Mansart, Paris, France
Centre Pompidou, 20 ans, Mnam, Centre G. Pompidou, Paris, France
Artistes du Frac P.A.C.A. (organisée par le Crestet Centre d'Art), la Chapelle des Pénitents Blancs, Cité Médiévale, Vaison la Romaine, France

1996
Dessins, Dessin, École des Beaux-Arts, Lorient, France
Regards sur la sculpture contemporaine, Espace Belleville, Paris, France
Aller-Retour, Aéroport de Roissy Charles de Gaulle 2, Paris, France
Musée de l'Objet, Blois, France
Bribes de conversation, Médiathèque départementale, Die, France
Remontrances, Galerie Claudine Papillon, Paris, France

1995
Objets insaisissables, Galerie Barbier-Beltz, Paris, France
Galerie Patrick Martin, Lyon, France
Animaux d'aujourd'hui autour d'un donjon, Donjon de Vez, France
Galerie Plessis, Nantes, France
Natures mortes, National Museeum, Stockholm, Suède
La Collection François et Ninon Robelin, Musée d'Art Moderne, Saint-Etienne, France
Trente ans de jeune sculpture avec Denis Chevalier, Couvent des Cordeliers, Paris, France
20 ans, Galerie Catherine Issert, installation d'une œuvre monumentale dans le jardin de la galerie, Saint-Paul-de-Vence, France
Répétition générale, Centre culturel Luis-Angel Arango, Bogota, Colombie et Musée Carrillo Gill, Mexico, Mexique
Collection FRAC Nord-Pas-de-Calais, Bruxelles, Belgique
Autour de Roger Vivier, Galerie Enrico Navarra, Paris, France
L'Objet, Villa du Parc, Annemasse, Suisse
Féminin Masculin, Mnam, Centre G. Pompidou, Paris, France

1994
L'art en France 1970-1993, Galerie d'Arte Moderna, Bologne, Italie
La mémoire, Musée des Tapisseries, Aix-en-Provence, France
Symposium de sculptures, Centre d'Art Plastique, Lamentin le Bourg, Guadeloupe
Tourisme, Galerie Barbier-Beltz, Paris, France
Les dimanches de l'amour, Galerie du Cloître, Rennes, France
L'objet : la peau des choses, Villa du Parc, Annemasse, Suisse
Sculptures contemporaines, Musée des Beaux-Arts, Clermont-Ferrand, France
Kunst in der Kunst, Galerie Joachim Bluher, Cologne, Allemagne
34 artistes contemporains pour le Liban, Musée Sursock, Beyrouth, Liban
Dominique Bozo, un possible portrait, Mnam, Centre G. Pompidou, Paris, France
Face à Face, Cabinet d'Arts Graphiques, Mnam, Centre G. Pompidou, Paris, France
Changement d'Activité, Aux Bains, Paris, France

1993
The Objective State, FRAC Nord-Pas-de-Calais, Dunkerque, France
Dada est-il permanente?, Galerie du Cloître, Rennes, France
Skulptur Heute, Galerie Heinz Holtmann, Cologne, Allemagne
L'image dans le tapis, Biennale de Venise, Italie
Curios et Mirabilia, Château d'Oiron, Oiron, France
Reflet Restitution, Abbaye Saint-André, Meymac, France
SMGPZA, Galerie Barbier-Beltz, Paris, France
L'ivresse du réel, Carré d'Art, Nîmes, France
Exposition d'œuvres réalisées en collaboration avec le CIRVA, Musée du Luxembourg, Paris, France

1992
Objets trouvés d'artistes, Galerie du jour, Paris, France
Les Plastiques dans l'Art Contemporain, Valexpo, Oyonnax, France
Érotiques, AB Galeries, Paris, France
Fiasco, Art Concept, Nice, France
Créer avec la tradition, Domaine de Kerguéhennec, Bignan, France,
Stock, Galerie Claudine Papillon, Paris, France,
Les Couleurs de l'argent, Musée de la Poste, Paris, France
That's all my friends par Philippe Perrin, Galerie Montaigne, Paris, France

1991
Galerie Claudine Papillon (avec / with P.-A. Gette, R. Hains, S. Polke), Paris, France
Un Enthousiasme De Tous Les Diables, Galerie de L'École Municipale des Beaux-Arts, Chateauroux, France
Moules Moules, Espace Paul Boyé, Sète, France
L'Amour de l'Art, Biennale d'art contemporain, Halle Tony Garnier, Lyon, France
Une Affaire de Famille, Galerie Porte Avion, Marseille, France
Symposium 8 sculpteurs, Andorre-la-Vieille, Principauté d'Andorre

1990
Drabantsalen, Borgholm Slottsruin, Suède

1989
Galerie Catherine Issert, Saint-Paul-de-Vence, France
Des têtes, Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignons, France
Oiron à nouveau, Château d'Oiron, France
Les nourritures de l'art, Agora, Evry, France
Cosm'os, Galerie Interface, Nîmes, France
Plus ou moins rares éditions, Galerie Claudine Papillon, Paris, France

1988
Nature Inconnue, Jardin de la Préfecture, Nevers, France
Rosc', Dublin, Irlande

1987
Du goût et des couleurs, « Les gardiens de fûts » création pour le chais du Château Dillon, Blanquefort, France

1986
Du Petit, Givors, France
Je suis absent jusqu'à mon retour, Centre National d'Art Contemporain, Grenoble, France
Qu'est-ce que l'art français ?, Centre Régional d'Art Contemporain Midi-Pyrénées, Toulouse, France
Itinéraires, FRAC Provence-Alpes-Côte-d'Azur, Marseille, France

1985
Le dessin, Galerie Breteau, Paris, France
Livres-objets, Mairie de Paris, Paris, France
First Exhibition-Dialogue on Contemporary Art in Europe, Calouste Gulbenkian, Lisbonne, Portugal
Livres d'artistes, BPI, Mnam, Centre G. Pompidou, Paris, France
Sculptures, Fondation Cartier, Jouy-en-Josas, France
Autoportraits Contemporains, 80 œuvres sur papier, Musée de la Seita, Paris, France
20 œuvres de la Collection Rhône-Alpes, Centre d'Art Contemporain, Genève, Suisse

1984
Art et Sport, Musée des Beaux-Arts, Mons, Belgique
Peinture non-plane, Galerie Fernand Léger, Ivry-sur-Seine, France
Ecritures dans la peinture, La Différence, Nice, France
Graphica Creativa, Alvar Aalto Museo, Jyvaskyla, Finlande
Le Vivant et l'Artificiel, Avignon, France
Biennale internationale de la Petite Sculpture, Budapest, Hongrie
Köks-Konster, Malmö Konsthall, Malmö, Suède
Buddy Building, Galerie Camomille, Bruxelles, Belgique
Deux régions en France, œuvres des FRAC Nord-Pas-de-Calais et Rhône-Alpes, Palais des Beaux-Arts, Charleroi, Belgique

1983
Dessins, Buthe, Dietman, Polke, Galerie Bama, Paris, France
Salon de Montrouge, Montrouge, France
Art Hats, Wiesbaden, Allemagne

1982
Préfiguration pour le Centre d'Art Contemporain du Buisson Rond, Chambéry, France
D'un Art Brut à l'Autre, Centre Culturel de Wallonie-Bruxelles, Paris, France

1981
Malmö Konsthall, Malmö, Suède
Hommage au Facteur Cheval, Fondation des Arts Graphiques et Plastiques, Paris, France
Scalp, Le Salon d'art, Bruxelles, Belgique
Galerie Camomille, Bruxelles, Belgique
A propos de St Nazaire, Musée de Bourbon, Lancy, France
Baroques 81, Arc 2, Mnam, Centre G. Pompidou, Paris, France
D'un art brut à l'autre, Centre Culturel de la communauté française de Belgique-Wallonie-Bruxelles, Paris, France
Le palais des Beaux-Arts invite le Moderna Museet, Palais des Beaux-Arts, Bruxelles, Belgique
Du livre, Musée des Beaux-Arts, Rouen, France
Autoportraits graphiques, Mnam, Centre G. Pompidou, Paris, France

1980
Uden Titel - Comments, Frederiksberg Radhus, Suède
Ecritures, Graphies, Notations, Typographies, Fondation nationale des arts graphiques et plastiques, Paris, France
Accrochage 3, Mnam, Centre G. Pompidou, Paris, France
Salon International d'Art, Musée de Toulon, Toulon, France
Le facteur cheval, propositions d'images, Fondation nationale des arts graphiques et plastiques, Paris, France
Panique universelle, Maison de la Culture, Rennes, France

1979
Sammlung Hahn, Museum Moderner Kunst, Vienne, Autriche

1978
Fröken Julie - Dietman Erik - Von Schantz-Thelander, Galerie Alhner, Stockholm, Suède
Peinture au beurre, Galerie Jean Briance, Paris, France
Tecken, Lettres, Signes, Écritures, Malmö Konsthall, Malmö, Suède

1977
Ecole de Nice, Mnam, Centre G. Pompidou, Paris, France
Dagbok 1977, Galerie Aix, Stockholm, Suède

1976
Dødsspringet Charlottenborg, Copenhagen, Danemark
Molino Stucky, Biennale de Venise, Italie

1975
Documents de l'Absence, Maison de la Culture, Rennes, France
Proposte per il Molino Stucky, Biennale de Venise, Italie
Kirsten & Axel P. Nielsens Sammling, Gentofte Radhus, Gand, Belgique
San Antonio Show, Galerie Bama, Paris et Centre d'Art contemporain, Genève, Suisse

1974
28 Selbstporträts, Galerie Magers, Bonn, Allemagne

1969
XVIème Salon de Mai, Mnam, Centre G. Pompidou, Paris, France
Workshop de la libre expression (organisé par Jean-Jacques Lebel), Centre Américain, Paris
Biennale de Paris, Mnam, Paris, France
Terza Rassegna Internazionale d'Arte, festival de Spoletto, Italie

1968
Biennale internationale des jeunes artistes, Danuvius, 1968, Maison des Arts, Bratislava, Slovaquie
Three Blind Mice / De collecties Visser Peeters Brecht, Stedelijk Van Abbe Museum, Eindhoven, Pays-Bas
Oubliez l'art et venez manger avec Ben, Brecht, Dietman, Filliou, Guillaumon, Guinochet, Restaurant Soumille, Lyon, France
Actions, Galerie A, Nice, France

1967
Objet 67, Galerie Mathias Fels, Paris, France
Milan accueille la Galerie Mathias Fels Studio Marconi, Milan, Italie
Superlund, un panorama du présent, une philosophie du futur, Lunds Konsthall, Suède

1966
17ème Salon de la Jeune Peinture, Mnam, Paris, France
Salon Comparaisons, Mnam, Paris, France
Galerie Indica,vvv Londres, Grande-Bretagne, Royaume-Uni
Accrochage 66, Galerie Mathias Fels, Paris, France
Galerie l'Elefante, Venise, Italie
Donner à voir, Galerie Zunini, Paris, France
Galerie 20, Arnhem et Amsterdam, Pays-Bas
La Cédille qui sourit, 6 artistes, 6 idées, (organisée par Robert Filliou et George Brecht), Galerie Jacqueline Ranson, Paris, France

1965
16ème Salon de la Jeune Peinture, Mnam, Paris, France
Salon Comparaisons, Mnam, Paris, France
La leçon des choses (organisée par José Pierre), Galerie du Ranelagh, Paris, France
Galerie Il Cenobio, Milan, Italie
Galerie Apollinaire, Milan, Italie
La Fête à la Joconde, chez Maglione et Del Pezzo, Paris, France
Galerie Phillips, Londres, Royaume-Uni
L'Abri Anti-Atomique, 4ème Biennale des jeunes artistes, Mnam, Centre G. Pompidou, Paris

1964
Workshop de la libre expression (organisée par Jean-Jacques Lebel), Paris, France
Table des Matières, Galerie Girardon, Paris, France

1963
Options 2, Galerie Girardon, Paris, France
Galerie Il Punto Arte Moderna (Gian Enzo Sperone), Turin, Italie

1962
Options 1, Galerie Girardon, Paris, France
Cooperativa, Primera Mostra Internazionale, Galerie Bevilacqua La Masa, Venise, Italie
Écrits de l'artiste

1961
Livre pour un sandwich danois ordinaire, Edition de l'auteur, Paris

1963
Quelques mètres et centimètres de sparadrap, A short story by Erik Dietman, Edition de l'auteur, Paris

1969
Spoerri's Max und Morimal art, Galerie Handschin, Bâle, Suisse.
For Gentleman, Edition Clot, Bramsen et Georges, Paris.

1981
Common things and thoughts related to..., Méla n°5, Florence, Italie.

1982
Helt Fran Vattern, journal réalisé pour l'exposition d'Erik Dietman au Länsmuseet, Jönköping, 12 p.
Annales R'HIC DIET ET TICS», journal réalisé pour l'exposition à la Galerie Bama, Paris.
Bulletin Art Aujourd'hui, n°5, sept.-oct, Galerie Camomille, Bruxelles, Belgique.
Transes (à Van Garde), l'irrégulier n°3, journal réalisé pour l'exposition à la galerie Sonia Zannettacci, Genève, Suisse.
Jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien…, Le Fou Parle, n°20, avril-mai.
Comment a-il écrit certaines de ses oeuvres ? Par le père hoquet artiste haddoc, Art Press, n°62, sept
Plus moins zéro, Bruxelles, Suisse.
Ulf Ahlner, Stockholm-Bâle par Helsinki, Moscou, Kiev, Odessa, Bucarest, Budapest, Vienne,
Edition Errata, Stockholm, Suède.

1983
Jérôme Fonchain, Bulletin Art Aujourd'hui n°11, sept. - oct., Galerie Camomille, Bruxelles, Belgique.
Moderna Museet 25 hala al Moderna Museet eller Moderna Museet, 25 hala ar med bara en al, Moderna Museet 1958-1983, p. 184-186, Copenhague,.Danemark.

1984
Michel Haberland, «Fétisches» et «Schwule Idenn in Brussel», Bulletin Art Aujourd'hui, sept. -oct., Galerie Camomille, Bruxelles, Belgique.
Roland Topor, «Picoli Blitz», catalogue d'exposition, Moderna Museet, Stockholm, Suède.

1985
Artist's Statement, catalogue Erik Dietman, Anthony Reynolds Gallery, Londres, Grande-Bretagne.
Démon sans victoire, catalogue Autoportraits contemporains, Musée - Galerie de la Seita, Paris.

1986
Propos de Erik Dietman, catalogue Francis Picabia, Musée des Beaux-Arts, Nîmes.

1987
Kära C !, Jönköpings-Posten, 8 avril, p.8 Jönköping, Suède.

1988
Texte sur l'invitation de Frédérique Charbonneau, Galerie Jean-Claude Riedel, Paris.

1990
Les Gardiens de fûts, éditions Lebeer-Hossmann, Bruxelles, Belgique.

1991
Nez fastes, gagalligraphies, éditions Eric Linard, Strasbourg.

1993
Inferno, Statens Museum for Kunst, Copenhague, Danemark.
Documents, rubrique cuisine, Paris, n°2, fév., p.64.
Réniflexions, Documents, rubrique cuisine, Paris, n°3, juin, p. 52.
Réniflexions, Documents, rubrique cuisine, Paris, n°4.
Chapeau, Edition A Bruit Secret, Dunkerque.

1997
Grimaces boucanées et marrons glacés arrosés d'un blanc bien rouge, Edition du Frac Ile de la Réunion, 1998.

1998
Fagel korv, édité par le musée de Jönköping, Suède
Cadavre exquis avec Robert Combas Philippe Favier et Fabrice Hybert, Cahiers intempestifs, n°9.
La Fausse Sceptique, ADDC, Espace culturel François Miterrand, Périgueux
Opus Oh puce aux puces, La Hune Editeur

1999
Erik Dietman, Fulla Gras, Nationalmuseum, 7 mai - 22 août, Stockholm, Suède.


Catalogues d'expositions

1962
Primera Mostra Internazionale, Galerie Bevilacqua la Masa, Venise, Italie.

1964
Pierre Restany, « Erik le blanc, grand aumonier de l'objet », dans Sparadraps, Galerie Enzo Sperone, Torino, Italie.
Pierre de Massot, « L'homme face à l'objet », dans Sparadraps, Galerie Enzo Sperone, Torino, Italie.

1965
Seizième salon de la jeune peinture, Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris, Paris, Janv. (groupe)
Quatrième Biennale de Paris, Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris, 28 sept.-3 nov., Paris

1966
W.A.L. Beeren, Slow Mobiles and Bread, Galerie 20, Amsterdam, Pays Bas.
Yoshiaki Tono, «Parties d'un journal intime 1962-66», Galerie L'Elefante, Venise, Italie.
Alain Jouffroy, Yoshiaki Tono, Erik Dietman, Galerie Mathias Fels, 15 mars - 9 avril, Paris
Dix-septième salon de la jeune peinture, Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris, Paris, janv. (groupe).
Pierre Restany, Super Lund, Lunds Konsthall, Lund (groupe), Suède.
Pierre Restany, Studio Marconi, déc. (groupe), Milan, Italie.

1967
Erik Dietman, La dernière exposition d'Erik Dietman, Galerie Hedenius, Stockholm, Suède.
Grégoire Müller, Objet, Galerie Mathias Fels, Paris (groupe).

1969
Otto Hahn, «Douze idées», Galerie Mathias Fels, Paris, 15 avril - 5 mai.

1971
Otto Hahn, Pierre Restany, Outil O'Tool (pseud. E. Dietman), 10 skulpturer + grovt artdilleri, Galerie Buren, Stockholm, Suède.

1975
Olle Granath, «Vingt années de sueur», Arc, Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris, 12 fév. - 16 mars.
A proposito del Mulino Stucky, Biennale de Venise, (groupe), Venise, Italie.
Carole Naggar, Documents de l'absence, Maison de la Culture de Rennes, 1er oct. - 2 nov., Rennes. (groupe)
Kirsten & Axel P. Nielsens samling, Hôtel de ville de Gentofte, Danemark. . (groupe)

1976
Olle Granath, In praise of a salaud, 5 nov. - 12 déc, Moderna Museet, Stockholm, Suède.
«Dødsspringet» pa Charlottenborg, Köpenhamn, Danemark
Pierre Tilman, Le Grand Livre Sterling d'Erik Dietman, Galerie Bama, Paris.

1977
Dagbok, Galerie Aix, 6 mai - 13 juin. (groupe), Stockholm, Suède.
Les Dossiers de la boutique aberrante, à l'occasion de l'exposition La Boutique aberrante, Centre Pompidou, Paris. (groupe)
Tecken, Lettres, Signes, Ecritures, Konsthall, (groupe), Malmö, Suède

1978
Catherine Huber, Oleg Goudcoff, Vaguement Vert, Brusse, Dietman & Cie, Musée des Enfants, Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris
Erik Dietman, Expressions in the Face of a Genius by F. T. Bidlake, North-Information, Galerie Wallner, 8-26 avril, Malmö,.Suède.

1979
Paul Gammelbo, «Erik Dietman», Aalborg, Nordjyllands Kunsttmuseum, n°87, Aalborg, Danemark.

1980
«Ett at 10 talistiskt huvudverk», Galerie Leger, Malmö, Suède.
Alice Fanøe, Uden titel - comments, (groupe), Frederiksberg Radhus., Danemark.
«Ecritures», Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques, Paris
Salon international d'art, Musée de la ville, Toulon. (groupe) .

1981
Malmoe, Konsthall, Malmö, 20 mars - 3 mai (groupe), Malmö, Suède.
Baroques, Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris. (groupe)
Bulletin art aujourd'hui, Galerie Camomille, n°4, juin-juillet (groupe), Bruxelles, Belgique.
A propos de Saint -Nazaire, Musée de Bourbon-Lancy, 18 juillet - 30 août (groupe).

1982
Erik Dietman, Olle Granath, Helt fran Vättern, journal réalisé pour l'exposition au Länsmuseet, Jönköping, Suède.
Roland Topor, Olle Granath, F. T. Bidlake (pseud. E. Dietman), «Annales R'HIC Diet et Tics», journal réalisé pour l'exposition à la Galerie Bama, Paris.
Olle Granath, Transes (à Van Garde), l'irrégulier, n°3, journal réalisé pour l'exposition à la Galerie Sonia Zannettacci, p.12 (groupe), Genève, Suisse.
Du Livre, Musée des Beaux-Arts, Rouen, 18 janv.-28 fév. (groupe).

1984
Roland Topor, « Erik Dietman ou la divagation », Sixième Exposition Internationale de la Petite Sculpture, (groupe), Budapest, Hongrie.
Gisèle Ollinger-Zihgue, Art et Sport, Musée des Beaux-Arts, Mons, 23 mars - 3 juin (groupe).
Kökskonster, Konsthall, Malmö, 1er. sept. - 14 oct. (groupe), Malmö, Suède.
6th International Small Sculpture Exhibition, 6 sept. - 28 oct. (groupe), Budapest, Hongrie.
Deux région en France : l'art international d'aujourd'hui, Palais des Beaux-Arts, Charleroi, 17nov. - 23 déc. (groupe).

1985
Roland Topor, «Erik Dietman - the nomadic way», Exposition Erik Dietman, Anthony Reynolds Gallery, (groupe), Londres, Angleterre.
Anne Moeglin-Delcroix, Livres d'artistes, Collection Semaphore, BPI, Centre Georges Pompidou, Paris (groupe).
Sculptures»Fondation Cartier, Jouy en Josas, oct.
Exhibition-Dialogue», Modern Art Center Calouste GulbenkianFoundation, 28 mars - 16 juin (groupe), Lisbonne, Portugal.

1986
Qu'est que l'art français ?, Centre Régional d'Art Contemporain Midi-Pyrénées, Labège-Innopole (Toulouse) , 18 juin - 5 sept. (groupe). Texte de Bernard Lamarche-Vadel, « Entretien avec Erik Dietman ».
Je suis absent jusqu'à mon retour, Centre National d'Art Contemporain, Grenoble (groupe).
Erik Dietman, La Criée, Halle d'Art Contemporain, Rennes, 18 spt. - 11 oct. Textes de Bernard Lamarche-Vadel, « Erik Dietman, entre l'art et l'art » et « Entretien avec Erik Dietman ».
Itinéraires, FRAC région Provence-Alpes-Côte d'Azur, déc. (groupe).

1987
Erik Dietman, Enstöring fiskar stör, entre lard et l'art, Moderna Museet, Stockhom, 21 fév. - 5 avril. Textes de Olle Granath, « Prologue sur le modernisme », « Erik Dietman et son temps, « En avoir ou pas », « L'œuvre quelques fragments » et « Epilogue-touchant le domaine privé ».
Olle Granath, «Erik Dietman, Entre lard et l'art», Edition Atlantis, Stockholm, Suède.
Françoise Guichon, «Du goût et des couleurs», Château Dillon, Blanquefort, France, 15 juin - 31 août (groupe).
Deuxième symposium international de sculptures en plein air, Olympiade des Arts, 3 juillet - 20 août (groupe), Séoul, Corée du Sud.
Littearture, Kunsthallen Brandts Klaedfabrik, 20 fév.-29 mars (groupe), Odense, Danemark.

1988
Rosc'88, 19 août - 15 oct. (groupe), Dublin, Allemagne.
Collection 88, Musée Saint PIerre, Lyon (groupe).
Feelman, «Où peuvent bien être les crottes de chien de Goya», dans le catalogue de l'exposition Sigmar Polke, Arc, Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris.

1989
Bernard Lamarche- Vadel, Erik Dietman, Editions de la Différence, Collection Les Classiques du XXIème siècle, Paris
Bernard Marcadé, Alberola, Dietman, Lavier, les trois Mousquetaires, Saint-Paul-de-Vence, 6 mai - 10 juin (groupe).
Des Têtes, Chartreuse de Villeneuve-les-Avignon, édition de la Différence, Paris (groupe).
Château d'Oiron, FNAC, 24 juin - 30 oct. (groupe).»Estampes et Révolution, 200 ans après», CNAP, rue Berryer, Paris.
Estampes et Révolution, 200 ans après, CNAP, Paris.
30 vases pour le CIRVA, Hall du CNAP, édition Michel Aveline, Paris (groupe).
Et Museum for moderne kunst i Malmö ?, Kunsthallen Brandts Klaedefabrik, 28 janv. - 26 fév. (groupe), Odense, Danemark.

1990
Réflexions sur la Sculpture, Galerie Rudolf Zwirner, Cologne, 19 oct. 17 nov. Roland Topor, « Erik Dietman en expansion », Allemagne.
Nicolas Bourriaud, Alain Julien-Laferrière, «Récentes Oeuvres Ressenties», Centre de Création Contemporaine, Tours, mai - sept. (catalogue publié le 1992).
French Contemporary Art, Scottish, National Gallery of Modern Art, 7 avril - 28 mai (groupe), Edinburgh, Angleterre.

1991
Le cœur et la raison, Musée des Jacobins, Morlaix, 12 juillet - 10 nov. (groupe).
30 œuvres du FNAC la Défense, Galerie Art 4 et Galerie de l'Esplanade, La Défense, juin - sept. (groupe).
L'amour de l'art, Biennale d'art contemporain, Lyon, 3 sept. - 13 oct. (groupe).
Fluxartisti, La Giarina, déc. (groupe), Vérone, Italie.

1992
Bernard Lamarche-Vadel, Roland Topor, Mireille Goy-Kreitmann et Philippe Perrin, Papa Pied, Papy Erik, Oeuvres sur papier, Galerie Barbier Beltz, Paris, 23 mai-30 Juin.
«A Century in Sculpture», Stedelijk Museum Amsterdam, juillet, (groupe), Pays Bas.
Fluxus aus der Sammlung Andersch - Bielefeld, Bielefelder Kunstverein & Museum Waldhof, 31 oct. - 20 déc., (groupe), Allemagne.

1993
Torben Thuesen, Olle Granath, Nicolas Bourriaud, Parterres pour Strapontins, Kunstmuseum, Herning, 27 août - 31 oct., Danemark
Reflet Restitution-La sculpture pop et hyperréaliste, Abbaye Saint-André, Centre d'Art Contemporain de Meymac, Corréze
L'ivresse du réel, Carré d'Art, Musée d'Art Contemporain de Nîmes, 7 mai - 29 août (groupe).
L'image dans le tapis, exposition organisée par l'AFAA lors de la biennale de Venise, Italie.
Inferno, Statens Museum for Kunst, Copenhague, Danemark.

1994
Art en France 1970/1993», Galleria d'Arte Moderna, Bologne, édition Gabriele Mazzotta, Italie.
Erik Dietman : Sans titre. pas un mot. Silence ! , édition du Centre Georges Pompidou, collection monographies, Paris
Sculptures contemporaines, Musée des Beaux-Arts, éd. de la ville de Clermont-Ferrand

1995
Pique-nique dans mon âme, Belvédère de Prague, sept., République Tchèque.

1996
Erik Dietman, Sculptor classicus, Wûrttembergisher Kunstverein, ed. Cantz, Ostfildern-Ruit, Stuttgart, Allemagne.

1997
Le nez dans le verre, un verre dans le nez, Editions du Regard.
Erik Dietman, Sculptor classicus, Musée d'art moderne de Saint-Etienne, ed. Cantz, Ostfildern-Ruit.

1999
Dietman : les arbres d'Odile et autres nouvelles, nouvelles, Centre Culturel Suédois, Paris.
Erik Dietman : ceramic-mac, Le Parvis 3, Centre d'Art Contemporain, Pau.
Erik Dietman, För Fulla Glas, Nationalmuseum, Stockholm, Suède.

2000
La sculpture contemporaine au jardin des Tuileries, Ministère de la culture et de la communication, Paris, p.20-21.
Galerie José Martinez, Lyon.

2001
Eloge de l'envie, Musée d'Art Moderne et d'Art Contemporain, Nice, 3 mars - 20 mai.
Dessins, gros et petits, éloge de l'envie, Centre d'Art de Tanlay, Yonne, France, 1 juin - 30 sept.
Servez-Vous!, Artothèque de Caen

2003
Erik Dietman, Musée Denys-Puech, Rodez, 28 fév. - 1er. juin. Textes de Roland Topor et Irmeline Lebeer.
Le cas du sac histoire d'une utopie portative, sous la direction de Farid Chenoune, Hermès, Union centrale des arts décoratifs, Le Passage, Paris-New York éditions, Paris, p.24

2004
Erik Dietman, Fondazione Pietro Rossini, Italie

2005
ça ne se représentera plus, Galerie du Cloître, école des beaux-arts de Rennes, Rennes, (17 mai - 18 juin), p.13

2006
Bang Bang Trafic d'armes de Saint-Etienne à Sète, Musée International des Arts
Paris calling, A season of contemporary art from France, « Anthony Reyolds Gallery, Erik Dietman », pp.52-53, Margate, Oxford, Londres, Angleterre.

2007
Philippe Piguet, De leur temps (2), art contemporain & collections privées en France, musée de Grenoble, Archibooks, Paris, pp.82-83

2008
Collection Florence & Daniel Guerlain, Dessins, 2008, New York, USA
Des certitudes, sans doute(s), textes par Sylvie Couderc, Marie-Claire Sellier, Gérard Wajcman, Musée de Picardie et École supérieure d'art et de design, Amiens
Nicolas Bourriaud, La consistance du visible, Fondation d'entreprise Ricard, Paris

2009
Ce qui demeure est le futur. Collection moderne et contemporaine du musée de Picardie, éditions du Musée de Picardie et de la Maison de la Culture d'Amiens
Dans l'oeil du critique, Bernard Larmache-Vadel et les artistes, Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris
Una suración del arte Mayo 1968 o el espectáculo de la sociedad, Ayuntamiento de Córdoba, Cajasol Fundación,

2010
Erik Dietman, dessins sans regarder, Musée Saint-Etienne Métropole, texte de Jeanne Brun, SilvanaEditorial
Tenir, debout, Musée des Beaux-Arts de Valenciennes
Chefs d'œuvres? Centre Pompidou-Metz, Metz

2011
Erik Dietman, Monomental, Fondation Marguerite et Aimé Maeght, texte d'Olivier Kaeppelin
Collages, Ville d'Aulnay-sous-Bois

2012
Dit man gar igen Erik Dietman, Vandalorum Centrum för Konst & Design, rédaction Malena Axelsson, Olle Granath, John Nelander, Elanders Fälth & Hässler, Falköping
La Tentation du verre, un choix d'œuvres de la Collection du CIRVA. Ed. Château de Villeneuve / Fondation Emile Hugues, Vence
Passion Céramique, Musée départemental de l'Oise, Josette Galiègue et Clotilde Boitel, illustration 3

2013
De leur temps (4) collection privées : regards croisés sur la jeune création, Direction : Dario Cimorelli, HAB Galerie, Nantes
Cookbook, direction : Pascale Le Thorel, Palais des Beaux-Arts, Paris
Donation Florence et Daniel Guerlain, dessins contemporains, Anne Lemonnier, Centre Pompidou, page 99
Fragile, Murano, chefs-d'œuvre de verre de la Renaissance au XXIe siècle, Fondation Dina Vierny - Musée Maillol, édition Gallimard
Poétique d'objets, Lieu d'art et Action contemporaine de Dunkerque, rédaction Marion Daniel, Éditions Dilecta

2014
(S)itations, l'architecte, le musée et le collectionneur, la beauté devient avant-garde, une passion privée, Collection J. Thiroux, Musée du Pays de Sarrebourg

2015
Sèvres Out-Doors 2014, Exposition d'œuvres en extérieur à la Cité de la céramique à Sèvres, Cité de la céramique, Sèvres
Donation Florence & Daniel Guerlain - Centre Pompidou, Nordiska Akvarellmuseet, 2015

2016
Intrigantes incertitudes, Musée d'art moderne et contemporain Saint Etienne Métropole, 2016, p.111

Presse

1962
Omplastrade Konstverk, Aftonbladet, Stockholm, 7 nov.

1964
Claudio Savonuggi, Il Supermercato della Pop Art, Il Mondo, Milan, Italie.

1965
Otto Hahn, Le retour de la figuration, L'Express, n°1-2
Otto Hahn, Lettre de Paris, Art international, mai, Lugano, p.49., Suisse.
José Pierre, Pour une déclaration sur le droit à l'insoumission dans la peinture contemporaine,
Combat Art, n°118, 21 juin, Paris.
Henri Zerner, La jeune peinture et la critique, Mercure de France, avril, Paris.
Malice, Ung Biennal för ögat och örat, Dagens Nyheter, 11 oct., Stockholm, Suède.

1966
Lucy Lippard, Pop-Art, Fernand Hazan, Paris
Pierre Restany, Erik Dietman, Konstrevy, n°42, Stockholm, Suède.
W.A.L. Beeren, L.S., Galerie 20, Amsterdam.
Jean-Jacqes Lévèque, Accrochage 66, Est-ce l'art de demain ?, Arts, janv.-fév., New York.
Otto Hahn, « Lettre de Paris », Art International, Lugano, vol. X/6, p. 116., Suisse

1967
Leif Nylén, «Rimbauds bärstol», Konstrevy, n°4, Stockholm, Suède.
Olle Granath, «Overgangsställe för seende», Dagens Nyheter, 17 mai, Stockholm, Suède.
Bengt Olvang, «Plaster mot Kultursmitta», Aftonbladet, 18 mai, Stockholm, Suède.
«Plasterkonstnär okänd i hemstaden Jönköping men ej i Paris, New York», Jönköpings-Posten, 9 juin, Jönköping, Suède.
«Julafton i Lunds Konsthall», Sydsvenska Dagbladet, 13 sept, Malmö, Suède.
Pilo, «Konstrnärsögon ser framtiden», Sydsvenska Dagbladet, 11 sept, Malmö, Suède.
Gregoire Müller, «The Paris Scene : the Object Game», Art and Artists, déc. p 52-53, New York, USA.

1968
Denys Chevalier, «Robert Roussil», Lettres Françaises, 23 octobre, p.33, Paris.
Gregoire Müller, «Fabian Tommyrot Bidlake», Konstvery, n°2, p.67-73, Stockholm, Suède.
R. M. Dippel, «De collectie Wijinand en Annete Wildenberg», Museumjournal, 13 fév, Amsterdam, Pays Bas.
«Erik Dietman», De Groene, 16 nov, Amsterdam, Pays Bas.
Christer Strömholm, « Möte med Bidlke », Konstvery, n°2, p.75, Stockholm, Suède.

1969
F. Smejkal, Opus international, n°12, juin, Paris.
Michael Peppiat, «Dietman, douze idées», Art International, vol. 13, été, Lugano, Suisse.
Flash Art, n°14, déc., Milan, Italie.

1970
François Pluchard, «On casse chez Dietman», Combat, 1er juin, Paris.
Catherine Millet, «Erik Dietman, Galerie Mathias Fels», Les Lettres Françaises, 17 juin, Paris.
Pierre Restany, «Pauvre jeunesse», Domus, janv., Milan, Italie.

1971
Beate Sydhoff, «Privata objekt», Svenska Dagbladet, 12 mars, Stockholm, Suède.
Olle Granath, «Namn i snön», Dagens Nyheter, 13 mars, Stockholm, Suède.

1973
«Erik Dietman, Notes et commentaires, commentaires et notes», Zoom, n°19.

1974
Carole Naggar, «Erik Dietman, Galerie Bama», Opus International, n°53, nov.-déc., p.110, Paris.
Gilbert Lascault, «Onze figures de la mort», Traverses, n°1, p 39, sept, Paris
Olle Granath, «Another Light, Swedish Art since 1945», Svenska Institutet, Malmö, Suède.
Paul Gammelbo, Cras, juin.

1975
Olle Granath, «Svensk konst efter 1945», Malmö 1975, Suède.
Pierre Restany, «Dietman a Parigi», Domus, n°548, Milan, Italie.
Geneviève Breerette, «Leçons de choses», Le Monde, 20 février, Paris.
Sabine Marchand, Figaro, fév., Paris
Béatrice Parent, «Erik Dietman, l'artiste réfuté», Pariscope, n°354, 5-11 mars, p. 91, Paris
Olle Granath, «Respektlöshet i retrospektion», Dagens Nyheter, 21 mars, Stockholm, Suède.
Carole Naggar, «Erik Dietman (Arc 2)», Opus International, n°56, juin, Paris
«A Portfolio of young Art», Sweden now, mai, p.48.
Otto Hahn, «Dietman», Express, 10-16 mars, p.15, Paris.
Hugo Verlomme, «Trois bouées à l'ARC 2», Quotidien de Paris, 20 mars, Paris
«Ikke den brolende hjort ved skovsoen, men messing og syre», Folketidende, 13 oct
«Mark Brusse, Erik Dietman, Hessie», La Quinzaine, 1-15 nov, Paris
Gilbert Lascault, « Onze Figures de la mort », Traverses, sept., n°1, p.39, Paris.

1976
Marie-Claude Volfin, Les Nouvelles Littéraires, n°2525, 25 mars, Paris.
Asa Wall, «Misslykad poet som publicerar sig pa vaggen», Svenska Dagbladet, 9 oct., Stockholm, Suède.
Chris Forsne, «Matissage och hav», Göteborgs-Posten, 25oct., Göteborg, Suède.
«Galerie», Quotidien de Paris, n°583, 28-29 fév., Paris.
Gottfried Knapp, «Ein neues Hexeneinmaleins», Süddeutsche Zeitung, n°95, 24-25 avril, p.13.
«Erik Dietman projet Concorde», Opus International, n°60, juillet, p.29, Paris.
« En gammal gravskändare ställer ut », V.I., n°47,18 nov.

1977
Lars Nyberg, « Fantasin till makten », Expressen, 8 déc., p.11, Malmö, Suède.
François Pluchart, «Le Rire de Dietman», Info Artitudes, n°18, mai, Saint-Jeannet.
Anny Skaning, «Inget att hänga över soffan», Arbetet, 23 avril, Malmö, Suède.
Anne Tronche, «Erik Dietman, Galerie Vallois», Opus International, n°64, Paris

1978
Bengt Adlers, «Interviews of inter news = Intervjuer om interna vyer», Kalmejdoskop, Ahus, Suède.
F.T Bidlake, «Expressions in the Face of a Genius», North-Information, n°42, Copenhague, Danemark.
Lena Högardh, « Släpp ungarna loss bland skroten ! », Svenska Dagbladet, 17nov., p.35, Stockholm, Suède.
1979
Poul Gammelbo, «Erik Dietman», Nordjyllands Kunstmuseum, n°87, Aalborg, Danemark.

1980
Asa Berntsson, «Henry och Dietman», Sydsvenska Dagbldet, 26 mars, Malmö, Suède.
Maïten Bouisset, «Erik Dietman ou l'art du détournement de l'art», Le Matin, 22 mars, Paris.
Geneviève Breerette, «Erik Dietman pas triste», Le Monde, 12 mars, Paris.
Gilles Colson, «Le défi d'Erik Dietman», Le Quotidien de Paris, 19 juin, Paris.
Daniel Cornu, «Erik Dietman, Galerie Bama », Art Press, n°36, avril.
Michael Gibson, «Erik Dietman, Galerie Bama» , International Herald Tribune, 12 mars, Paris.
Michel Giroud, «Erik Dietman, un déconateur de l'art», Canal, n°37, mars, Paris.
Jean-Jacques Lévèque, «Hommages à la mort par des chemins détournés», Connaissance des Arts, fév., n°336, Paris.
Pierre Tilman, «Qui est Erik Dietman ?», Artistes, n°4, avril-mai, Paris.

1981
Torsten Ekbom, «Vid nollpunkten», Dagens Nyheter, Stockholm, Suède.
Christina Hamrin, «Konsten är som en krycka -Hemma hos en levnadskonstnär», Värnamo-Tidningen, 2 janv., Värnamo, Suède.
Christina Hamrin, «Hemma hos en levnadskonstär», Jönköping-Posten, 2 février, Jönköping, Suède.
Julien Clarac, «Le Doute et le défi», Le Fou parle, n°6, mars, Paris.
Örjan Svedberg, «Dekoratiut pa Leger, polacker pa Hipp», Sydsvenska Dagbladet, Malmö, Suède.
«16 konstnärers möte med Malmoe», Sydsvenska Dagbladet, 20 mars, Malmö, Suède.
«Skal för Sverige ! «, Skäne, 20 mars.

1982
Ulf Àhlner, « Ur Resan till Odessa », Synpunkt, n°5, p.28, Stockholm, Suède.
Axel Aspman, « Erik Dietman provocerar och ironiserar », Tidningen Smalänningen, 8 juin, Suède.
Ann-Britt Blohm, «Det jäser i Jönköping», Holkbladet, 6 février, Suède.
Lennart Carlsson, «Smalandsk rapsodi-fin svit av Dietman», Värnamo Nyheter, 15 juin, Värnamo, Suède.
Anne Dagbert, «Erik Dietman, Galerie Bama», Artpress, n°61, juillet-août, Paris.
Olle Granath, «Jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien...», Le Fou Parle, n°20, avril - mai, p.29
Christina Hamrin, «Trollet Dietman och humorn som vi behöver», Jönköpings-Posten, 23 janvier, Jönköpings, Suède.
Christina Hamrin, «Publiken lämnas i sticket ? «, Jönköpings-Posten, 10 février, Jönköping, Suède
Christina Hamrin, «Länsmuseet köper», Jönköpings-Posten, 4 mars, Jönköping, Suède.
Irmeline Lebeer, «Erik Dietman, Galerie Camomille», Artpress, n°56, juillet, Paris.
Alain Macaire, «Erik Dietman», Canal, n°46-47, juin, Paris.
Ingrid Norrman, « Är detta konst ? », Holkbladet, 8 fév., Suède.
Michel Nuridsany, «Erik Dietman, une force qui va», Le Figaro, 3 mars, Paris.
Jan Östergren, «Nya konstböcker», Bulletin Moderna Museet, n°4, Stockholm, Suède.
Siwert Petersson, «Erik Dietman ordentligt sur-jag är utsatt för skitkastning», Jönköpings- Posten, 1er mars, Jönköping, Suède
Staffan Skott, «Kanske släckt», Dagens Nyheter, 3 juin, Stockholm, Suède.
Dena Svensson, «Fran Värnamo till Paris», Hela Veckan, 5 mars
Dena Svensson, «Nu ska Dietman glädja Värnamo», Värnamo Nyheter, 11 juin, Värnamo, Suède.
Roland Topor, «Erik Dietman, une trente-septième vue du Mont Fuji», Annales R'Hic Diet et Tics, journal édité à l'occasion de l'exposition Galerie Bama, 8 mai - 25 juin 1982, repris à ArtPress, n°62, septembre, Paris.
Anne Tronche, «Erik Dietman Trans (à Van Garde)», Arts, n°69, 11 juin.

1983
Jason B. Flinn: «Nice Erik Dietman, Air de Paris», Tema Celeste
Christina Hamrin, «Fot fäste saknas «, Jönköpings-Posten, Jönköping, Suède.
Jos Knaepen, «Erik Dietman», The Bulletin, n°40, oct.
Irmeline Lebeer, « Boudiste debout en attendant sa puberté, Erik Dietman expose ses sculptures Minimal Brut, «, Artefactum, n°1, décembre, p.75, Anvers.
La Libre Belgique, 21 oct.
Maria Lindh, «Skriver konsthistoria», Sydsvenska Dagbladet, 5 déc., Malmö, Suède.
Jacques Meuris, «Jacques Charlier, Erik Dietman et Co ; Art de la dérision et dérision de l'art», Birgit Tyréus, «Erik Dietman konstnär som vänder allt upp och ner ! «, Smålands-Tidningen, 28 mars, Suède.

1984
Asta Bolin, «Begränsning och frihet», Svenska Dagbladet, 11 fév., Stockholm, Suède.
Marie Boué, «Erik Dietman», Artistes, n°20, p.16, Paris.
Maiten Bouisset, «Erik Dietman sacré farceur», Le Matin, 27 sept., Paris.
Henri-François Debailleux, «La rentrée des galeries», Libération, 22-23 sept, p. 29, Paris.
Catehrine Francblin, «Erik Dietman, sacré farceur», Quotidien de Paris, n°1512, 3 octobre, Paris.
Otto Hahn, «Les Dadas de Dietman», L'Express, 12-18 oct., Paris.
Christina Hamrin, «Kan du verkligen se ? «, Jönköpings-Posten, 6 oct., Jönköping, Suède.
Anne Van Horenbeeck, Flash Art, décembre 1984, Milan, Italie.
Jacques Meuris, «Buddy' Building ou le corps ami», La Libre Belgique, 5 oct.

1985
Bice Curiger, «Sigmar Polke, la peinture est une ignominie», Artpress, n°91, avril, Paris.
Catherine Francblin, Le Quotidien de Paris, 3 déc., Paris.
Catherine Grout, Flash Art, n°6
Christina Hamrin, «Huvudverk utan vär», Jönköpings-Posten, 14 déc., p.6, Jönköping, Suède.
Karl-Erik Johansson, «Jag utgar fran poesin, bearbetar till teckning...», Värnamo Nyheter, 24 déc., Värnamo, Suède.

1986
Jean-François Bizot, Brigitte Cornand, «Le Mauvais esprit européen est inqualifiable», Actuel, n°86, décembre, p. 109, Paris.
«Erik Dietman gjarde vandringspris at SAAB», Värnamo Nyheter, 4 déc., Värnamo, Suède.
Falsh Art, n°130, oct.-nov., Milan, p.127, Italie.
Olle Granath, «Galenskap, humor och visdom», Konstperspectiv, n°4, p. 30.
Richard Guston, «En samling dödskallar, det är just vad ni är...», Sydsvenska Dagbladet, 22 juin, Malmö, Suède.
Karl-Erik Johansson, «Erik Dietman skulpturer tar form i aminne gjuteri», Värnamo Nyheter,
9 septembre, Värnamo, Suède.
Bernard Lamarche-Vadel, «De la théorie à la sanctification, un jugement», Galeries Magazine, n°10, mars, Paris, p. 53.
Michel Nuridsany, «Erik Dietman, le cannibale», Artpress, n°109, déc., p. 32, Paris.
Roland Topor, «Erik Dietman et le Bonheur Volé», Le Nouvel Observateur, 11-17 avril, Paris, p.124.

1987
Carina Andersson, «Dietmans skulpturer pa Moderna», Nyhetema, 20 février, Suède.
«Erik Dietman», Antik & Auktion, n°1, janvier, p. 80
«Erik Dietman», Beaux-Arts Magazine, n°50, p. 134, Paris.
Christina Hamrin, «Dietman på Moderna», Jönköpings-Posten, 28 février, Jönköping, Suède.
John Peter Nilsson, «Dietman - hans anti-konst har blivit god-konst», Aftonbladet, 2 mars, p. 4, Stockholm, Suède.
Birgitta Rubin, «En fransk smalänning pa visit», Pa Stan, 21 février, p. 19.
Steve Sem-Sandberg, «Tingens gata», Svenska Dagbladet, 28 février, p. 10, Stockholm, Suède.
Asawall Sevärt, «Skulptör utan säkerhetsbälte», Svenska Dagbladet, 20 fév., p. 3, Stockholm, Suède.
Roll Sörensen, «Erik Dietman pa Modern Museet», Geff Dagbladet, 28 fév.
Anders Abenius, «Smaländsk konstnär tillbaka i sverige», Expressen, 2 mars, p. 27.
Sören G. Lindgren, «Erik Dietman på Moderna Museet», Oskarshamns Tidningen, 5 mars
Elisabeth Stengard, «Tva skilda marknader», Dagen,6 mars, Stockholm, Suède
Sören Engblom, «Det är Diet-man-ska ! «, Expressen, 13 mars, p. 5
Sören G. Lindgren, «Vart landskap och var identitet», Vasabladet, 14 mars
Jörgen Klinthage, «Plastrets kounung kommerhem igen», Arbetet, 17 mars, Malmö, Suède.
Eva Vejde, «Genomlysta sakallar pa Moderna Museet», Bohusläningen, 17 mars.
Sören G. Lindgren, «Erik Dietman ater i Sverige », Nordvästra Skanes Tidningar, 17 mars.
Sören G. Lindgren, «Dietman och vardagens demoni», Jönköpings-Posten, 21 mars, Jönköping, Suède
Peter Aalton, « Nihilistisk hyllning till det onyttiga », Dagens Nyheter, 18 mars, Stockholm, Suède.
Lisbeth Schön, «Festsalen-med dödskallar, utan pekpinnar och ömhet..», Smålands Fokblad, 30 mars.
Lisbeth Schön, «Erik Dietman - en egensinning herre», Smålands Fokblad, 30 mars.
Eva Vejde, «Dödskallar på Moderna Museet», Sala Allehanda, mars
Gisela Andersson, «Ett riktigt familijemuseum», Bobra, 4 avril, p. 9
Crispin Ahlström, «Bilder fran Stockholms vimmel», Göteborgs-Posten, 6 avril, Göteborg, Suède.
Hans Janstad, «Dietman, agueli och konsten att vaga allt», Skäne, 25 avril, p. 9
Camilla Söran, «En naturlig kombination ! «, Sydsvenska Dagbladet, 25 avril , Malmö, Suède.
Kim Nicklasson, «Erik Dietman satiriska show», Kristianstadsbladet, 28 avril.
Christiana Hamrin, «Dietmans utställning vandaliserad igen ? «, Jönköpings-Posten, mai, Jönköping, Suède
«Mielikuvituksen karusellissa», Ilta-Sanomat, 18 août
Marja-Terttu Kivirinta, «Erik Dietman kuva arvoituksia kielen reunalla», Helsingin, 22 août, p. 26.
Olle Granath, «Erik Dietman», Bulletin Moderna Museet, n°1, Stockholm, Suède.
Guy Tortosa, «Du Goût et des couleurs», Galerie Magazine, août-sept., Paris
Göran Björnstedt, «Kraniet upphittat», Sydsvenska Dagbladet, sept. , Malmö, Suède.

1988
«Erik Dietman», Bulletin Stedelijk Museum, Amsterdam, janvier, Pays Bas
Nelly Colin, «Dietman le farceur», Libération Lyon, 18 mars, p.42 (auteur non précisé).
«L'art salé d'Erik Dietman», Libération-Lyon, 31 mars
« Rétrospective Erik Dietman :entre lard et l'art », Le journal de Lyon, Lyon, 23 mars.
«Dietman divers», Connaissance des Arts, n°433, mars, p. 134
Daniel Soutif, «Les Pansés de Dietman», Libération, 2 avril, Paris, p; 28
Geneviève Breerette, «Plus sérieux qu'on croit», Le Monde, 27 avril, Paris
Philippe Piguet, «Erik Dietman Lyon», L'Oeil, n°393, avril, p. 76, Lausanne, Suisse.
Olle Granath, «Erik Dietman-L'artiste, oiseau hystérique», Galeries Magazine, n°24, avril-mai, p.74-77.
Patrick Beurard, «Erik Dietman : le transport c'est la civilisation», Opus International, n°108, p. 47, Paris.

1989
Michel-Marie Francou, «Erik Dietman», Elle, juin, Paris
Knut Stahlberg, «Erik Dietman arets skulptor : Frankrike», Jonkoptnss Pozten, 19 décembre
Michel Nuridsany, «Beau fixe sur Beaubourg», Figaro, 13 septembre, Paris.
(auteur non précisé, annonce de l'exposition Dietman à la galerie Claudine Papillon à paris), Le Quotidien de Paris, 13 septembre
Sud-Ouest, 21 sept.
Plaquette du Musée d'art contemporain de Lyon, exposition du 12 octobre au 19 novembre
«Des nez de toutes les couleurs», Jacques Pasquet, «Le Marathon de l'art contemporain», Sud-Ouest, 24 nov.
Olivier Zahm, «Erik Dietman, Galerie Claudine Papillon», Flash Art, n°149, nov. - déc., Milan, Italie.
(auteur non précisé), «Les nourritures de l'art», Air Libre, Evry, «Erik Dietman»
1990
(prix et annonce), Globe, n°4, février, p.98.
(annonce de la participation d'Erik Dietman à une exposition organisée au Centre de Création Contemporaine de Tours), Maisons de France, n°196, été, p.15
Tim Hilton, «Critics ' choice visual art», The Gardian, 31 janvier
Tim Hilton, The Gardian, Londres, 31 janv.
Colin Wheeler, «Losing the Power to Shock», The Independent, 30 janvier, Londres, Angleterre.
Sara Kent, « Erik Dietman, Anthony Reynolds », Time Out, Londres 21 fév, Angleterre.
Anthony Reynolds, «Erik Dietman», Time Out, 21-28 février
« Le Vin à vue de nez », Sud-Ouest, 22 mars.
Philippe Piguet, « Erik Dietman, Tours », L'Oeil, Lausanne, n°420-421, juillet-août, Suisse.
Maite Bouisset, « Dietman en chair et en os », Beaux-Arts Magazine, Paris, n°81, juillet-août, p.54.
Sergio Saglio, « Erik Dietman », A suivre, Paris, n°150, juillet.
« Erik Dietman, Monographie », Maisons de France, Paris, n°196, été.
Jacek Bukowski, «Aktulalne tendencje w zachodniej sztuce», Plastyka, n° 2-3, p. 79.
Armelle Heliot, «Quand les plasticiens veulent des têtes», Le Quotidien de Paris, n°3017, 2 août, p.19.
1991
Michel Nuridsany, «BAC de Lyon, Recalée», Le Figaro, 3 sept. , Paris
Geneviève Breerette , «Les Français derrière la porte», Le Monde, 6 sept., Paris.
Philippe Piguet, La Croix, 9 sept., Paris.
Elisabeth Lebovici, «Les artistes au porte à porte, Lyon», Lyon-Libération, 29 Sept., Paris
Nancy Marmer, «French Blues : The Lyon Biennal», Art in America, New York, déc, USA

1992
Laufey Helgadottir, «Erik Dietman», Siski, Finlande, mars
Catherine Millet, «Enquête», Artpress, n°167, mars, Paris
Roland Topor, «Big Bang Tchin Tchin», Galerie Barbier Beltz, repris in Galeries Magazine, Paris, p.121 et Art Thèmes, avril-mai 1994.
« Erik Dietman », Pariscope, Paris, n° 1251, 13-19 mai.
Nicolas Bourriaud, «Erik Dietman, le frère de Dieu», Artpress 169, mai, Paris, p.10.
Philippe Piguet, «Erik Dietman Le diable ou le bon dieu?», L'Oeil, n°442, juin, p 54, Lausanne, Suisse
Philippe Carteron, «L'Art comme digestion», Le Nouvel Observateur, n°1439, 4-6 juin, Paris
Jacques Gantié, «L'Impossible Monsieur Dietman», Nice Matin, 7 juin
Miriam Rosen, «Erik Dietman», Libération, 17 juin, Paris
Henri-François Debailleux, «Les Facettes de Dietman», Libération, 18 juin, Paris
Guy Scarpetta, «Varför talar…», Expressen, 24 juin.
Michel Nuridsany, «Dietman, l'ogre suédois», Le Figaro, 30 juin, Paris
Christophe Machand-Kiss, «L'Ethique et l'esthétique d'Erik Dietman», Beaux-Art Magazine, n°102, juin
«Tempête Dietman», Muséart, n°21, juin, Paris
« Erik Dietman », L'Evenement de jeudi, Paris, 4-10 juin.
Propietés de France, « Arts Actualités », juin-juillet.
«Erik Dietman», A Suivre, n°173, Paris
Patricia Brignone, «Erik Dietman : Ronzes et arbres, culptures du frère de Dieu», Artefactum, n°45, sept.-oct.-nov., vol 9, Anvers, Belgique.
François Chaslin, «Le Désir des arts», L'Architecture d'Aujourd'hui, n°284, déc, Paris, p.61.
Jason B. Flinn, «Erik Dietman, Air de Paris», Tema Celeste, Syracuse, Grèce.
Roland Topor, «Erik Dietman», Art Thèmes, Nice.

1993
Sonia Small-Immerecht, «Erik Dietman», Nouveaux créateurs, regards d'écoles, p.26, Paris
F. R., «Dietman , Dites-moi ! «, La voix du nord, 24 juin
« L'été en val de Loire », Nord Littoral, 10 juillet, p 6.
Marie-Pierre Demarty, «Dietman entre gravité et dérision», Nord Littoral, 10 juillet, p 6
«Erik Dietman», Calais/Actualités, Art Présence, n°5, juillet - août
Pierre Pirierros, «L'éclat de l'aquarelle et la force de Dietman», L'Hebdomadaire, 30 juillet, p 12
L'Evénement du Jeudi, 5 août, Paris
Hughes Beaudoin, «Dietman : savoir être vagabond», Libération, 10 août, p 27, Paris.
Philippe Piguet, «Parcours d'un été», L'Oeil, Lausanne, Suisse.
«Erik Dietman sur les pas de Rabelais», L'Evénement du jeudi, n°457, 5-11 août, Paris.
Nicolas Bourriaud, «Les entremets d'Erik Dietman», Globe, août, Paris.
Michael Casey, «The New and the known», Forum-Function, Finlande.
« Cirva », Jardin des Modes, Paris, n°173, oct.
«L'Hommage de Dietman à Matisse», La Montagne, 18 déc.

1994
Jean-Louis Pradel, «Erik Dietman, peintre rabelaisien», L'Evénement du Jeudi, n°481, 20-26 janv., Paris
Robert Guinot, «Eril Dietman en toute liberté à L'Enatt», La Montagne, 10 janv.
«Erik Dietman, sculptures et polaroïds», L'Echo mulhousien, n°144, janv., Mulhouse
«Erik Dietman à la Filature», Dernières Nouvelles d'Alsace, 5 janv., Mulhouse
Libération, 10 janv., Paris
«Erik Dietman à la Filature», L'Alsace, 12 janv., Mulhouse
Daniel Carrot, «L'anticonformiste poème d'Erik Dietman», Derniéres Nouvelles d'Alsace, 13 janv., Mulhouse
Dominique Bannwarth, «Dietman», l'Alsace, 14 janv., Mulhouse
Christian Von Kageneck, «Ein Poet und Vertremder», Schwarzmälder Bote, janv.
Siegmar Gassert, «Erik Dietman im Ausstellungsraum der Filature», Basler Zeitung, 27 janv.
Christian Von Kageneck, «Alle Dinge sind im FluB», Südkurier, 7 fév.
«L'arte viene dalla Francia», Il resto del carlino, fév., Bologne, Italie.
«L'Arte contempotranea francese a Bologna», Asca, n°8 supplemento 47, fév., p 10, Rome, Italie.
Beatrice F. Buscari, «Da Prigi arte senza confini», Il resto del carlino, fév., Bologne. Italie.
Paola Naldi, «Francia in forma d'arte», La Republica, 26 fév., p VII
Francesco Butturini, «In trenta per la Rive Gauche», L'Arena, n°57
Martino Ruggeri, «Vent'anni d'arte francese», Alla Ribalta, n°2, fév., Bologne, Italie.
«La Francia di oggi fredda e oggettiva», Il gionale dell'Arte, n°120, mars, Turin, Italie.
Monica Miretti, «Il segno della Francia», Il resto del carlino, n°67, mars, Bologne, Italie.
Valerio Deho, «Arte in Francia : Ma è tutto qui ? », Corriere del giorno, n°58, mars, Italie.
Lea Vergine, «Girando, storditi da uno squisito malessere», Corriere della Sera, 13 mars, Italie.
Antonio Pinelli, «Arte francese : alla ricerca dell'egemonia perduta», Messaggero del lunedi, n°28, 28 mars, Rome, Italie
Elisabetta Bove, «La grandeur della Rive Gauche dalla narrative-art alla body : idee, concetti esasperati e altro», L'Arena, n°84, Italie
«Arte in Francia», Art Word, n°1, avril
«les jeux de mots d'Erik Dietman», Le Journal des Arts, juin
«Erik Dietman, Centre Georges Pompidou», Globe Hebdo, juin
«Erik Dietman», Le Monde, 16 juin, Paris
Luc Vezin, «Erik Dietman exagére», Infomatin, 23 juin, Paris
Gilles Grandpierre, «Au FRAC : Erik Dietman met les petits plat dans les grands», L'Union, 28 juin
Geneviève Breerette, «Le ventre du sculpteur», Le Monde, août 1994
«Erik Dietman», L'Evénement du Jeudi, Paris
Michel Nuridsany, «Dietman, la méchanceté allègre», Le Figaro, 5 juillet, Paris
Gilles Grandpierre, «Reims : les Rabelaiseries du peintre Erik Dietman», l'Union, 8 juillet
Anne Rochette et Wade Saunders, «Comedic Mass», Art in America, Déc, USA.

1995
Michel Nuridsany, «Propos d'artistes», La vie des Arts, 11 avril
Michel Hubert Lepicouché, « De la parole à la sculpture: Dietman, le Rabelaisien», Voir, n°115, Mai.
Marek Pokorny: «Sochar Dietman zacinal jako neuspesny basnik», 18 mai.
«A scaled-Down International Art Fair in Seoul, Manifests Essence of Contemporary Art in Depth», The Korea Times, 22 mai, Corée du Sud
Geneviève Breerette, «Les sculptures gastronomiques d'Erik Dietman», Le Monde, 10-11 août, (à propos de l'exposition au Musée de Saint Etienne, La Collection François et Ninon Robelin).
Michel Nuridsany, « Dietman:une imagination débordante», Le Figaro, 12 août, (expo St Etienne)
Marielle Ernould-Gandouet, «Les petits trolls d'Erik Dietman», L'Oeil, n°. 487, juillet - août.
Isabelle Sobelman et Bernard Lamarche-Vadel, Art Jonction Le journal, septembre
Michel Nuridsany, « Une foire sans complexes», Le Figaro, 1er octobre, Paris
Noël Tinazzi, « La FIAC veut faire taire les critiques», La Tribune, 1er octobre, Paris
Michel Nuridsany :»Dietman, ogre délicat» Le Figaro, 23 déc., Paris
«Le «montant» d'Erik Dietman, sculpture contemporaine à l'entrée du village»
«Monstres», Le Moule à Gaufres

1996
«Galerie Erik Dietman», Libération, 12 janvier
«Erik Dietman», Culture guide arts, 25 /31 janvier
«Erik Dietman - Injures» , Les Inrockuptibles, 25 janvier
«Six questions à Erik Dietman», Nova magazine, février
«Erik Dietman», Le journal des expositions, n°35, avril
Gabriele Hoffmann, «Ungeheuer der klassischen Periode», Stuttgarter Zeitung Nr., 22 juillet
Andrea Kachelrieb, «Erik Dietman im Wûrttembergischen Kunstverein», Stuttgarter Nachrichter, 24 juillet
Karin Stellwaag, «Erik Dietman retrospektive», Prinz Kunsttest, août
Hansjörg Rapp, «Die Magie des Beibens», Auftnr, 5 août
Christian Marquart, «Wer sich an Mopeds gûtlich tut», 19 août
«Erik Dietman», Artischock, 15 septembre
C. D., « Erik Dietman, le nez dans les », DL, 8 novembre
Robert Fleck, « Stuttgart: Erik Dietman »
«Pfeifenköpfe, Totenköpfe»

1997
Alain Cueff, «Biennale de Venise», Le Journal des Arts, 13 juin, Paris
Michel Nuridsany, «La vie des Arts, Biennale de Venise», Le Figaro, 17 juin , Paris
Geneviève Breerette, «Souffles de verre», Le Monde, 18 juin , Paris
Geneviève Breerette: «Les sculptures gastronomiques d'Erik Dietman», Le Monde, 10/11 août
Marielle Ernould-Gandouet, «Les petits trolls d'Erik Dietman», L'œil, n°487, juillet - août
Michel Nuridsany: «Dietman: une imagination débordante», Le Figaro, 12 août
Noël Tinazzi: « La Fiac veut faire taire les critiques», La Tribune, 01 octobre
Michel Nuridsany: «Une foire sans complexes», Le Figaro, 01 octobre
Michel Nuridsany: « Dietman, ogre délicat», Le Figaro, 23 décembre

1998
«A quoi sert le ministère de la culture -Acte I- Un siècle de politique culturelle», Beaux-Arts n° 164, janvier.
«Images», Liberation, 2 janvier, Paris
Henri-François Debailleux, «Les jeux de mots sculptés de Dietman», Libération, 1 septembre
Henri-François Debailleux, «les jeux de mots sculptés de Dietman», Libération, 2 sept.
«Erik Dietman», Télérama, n°2538, 2 sept.
Véronique Bouruet-Aubertot, « Des mesnuls à Périgeux », Beaux-Arts, n°173, octobre
«Erik Dietman», Le journal des arts, n°71, 20 nov. - 3 déc.
« La statuaire du XXe siècle au jardin des Tuileries », Lettre d'information, Ministère de la Culture et de la Communication, bimensuel, n° 40, 16 déc.
«Erik Dietman», Télérama, Paris n° 315, 30 déc.
Yvonne Teiffel, «Dietman sliter glorian av konsten»

1999
«El espacio francés», El Correo Arco, 15 de fév.
Eric Troncy, « Erik Dietman ferraille contre les évidences», Beaux Arts Magazine, sept.
Ha. B, «Une Fiac sans frontière s'installe porte de Versailles», Le Monde, 14 sept.
Geneviève Breerette, « Une grande ambition, un résultat discutable», Le monde, 16 sept.
H.-F.D. ,«La Fiac relève le gant», Libération, 15 sept.
Eric Troncy, «erikdietman, noblesse des ours», Fiac, Le Quotidien de Paris, n°1, 14 sept.
Harry Bellet et Philippe Dagen, «La sculpture défile en ordre dispersé sur les Champs-Elysées», Le monde, 16 sept.
«Erik Dietman», Pariscope semaine de Paris, 15/21 septembre
«Erik Dietman», L'Officiel des spectacles , 22/28 septembre
«Erik Dietman : Les A rabes d'Odile, le proverbe turc et autres nouvelles - sculptures, installation.», Figaroscope, 22 sept.
A. C. -C., «Exposition Erik Dietman», L'Express, n° supplémentaire, 30 septembre
Franck Claustrat, «Dietman torpille et signe», L'Oeil, septembre
«Expo Erik Dietman», Libération, 21 septembre
«Erik Dietman », Télérama Paris, n° 355, 6 octobre
Michel Nuridsamy, «Dietman ou l'in tranquillité « le Figaro, 19 octobre
«Retour à l'âge de fer», 7 octobre
«Erik Dietman, Les A rabes d'Odile, le proverbe turc et autres nouvelles - sculptures, installation.», Figaroscope, 13 octobre
«Erik Dietman», Pariscope semaine de Paris, 6/12 octobre
«Erik Dietman», Pariscope semaine de Paris, 20/26 octobre
«Il faut avoir vu », Collectionneur Français, octobre
H. -F. Debailleux, « Diretman bien dans ses pompes», Libération, 2 novembre
Philippe Dagen, «Morts et résurrection, du naturalisme le plus cru au symbolisme le plus cristallin», Le monde, 31 octobre / 1 novembre
«De l'art, de l'air ! », Paris Momes, octobre / novembre
Marthe Reynald, «Erik Dietman et Paris», Cahiers de la peinture, n° 337/ 1999
«Erik Dietman Sans toi la maison est chauve, art minimal brut», Beaux-Arts, numéro spécial
«Erik Dietman à l'honneur.», Liens, numéro 13, décembre
«A quoi pensez-vous ? Erik Dietman», Libération, 31 décembre

2000
«Trois rendez-vous aux Beaux-Arts», Le Républicain Lorrain, 5 avril, 2000
«Et un p'tit verre!», Connaissance des arts, avril, n°571
François Baudot, «Dietman artiste sous verres», ELLE, 15 mai
«Erik Dietman», Les Champs de la sculpture
Anouk Sitert, «Erik Dietman , Joyeux Monstres», Mouvement, # 10, octobre / décembre

2001
Philippe Dagen, «Etienne Martin et Erik Dietman, éclats de rire et frissons d'angoisse», Le Monde, 9 Juillet
Michel Nuridsany, «Dietman entre deux cranes et deux rires», Le Figaro, Mars.
Michel Nuridsany, Le Figaro, Août.
Alessandra Redaelli, "Erik Dietman, trappole di cristallo per erotismo e humor nero", Arte (2001), p. 120 - 125.

2004
Géraldine Selin, « Erik Dietman : la naissance d'une œuvre 1959-1976 », Le journal des arts n°198, 10 septembre au 23 septembre 2004
2005
Henri-François Debailleux, « Dietman dans l'esprit », Libération, mardi 7 juin 2005
2008
Philippe Dagen, « Les inventions ironiques d'Erik Dietman », Le Monde, 12 janvier 2008

2009
Anaël Pigeat, « La consistance du visible », Artpress n°352, janvier 2009, pp.87-88

2010
Claude Kovatchévitch, « Erik Dietman - l'élan solitaire », Le coup de grâce #4, printemps 2010, p.67-71

2011
Fabrice Bousteau, « Quand l'art était gratuit », Beaux-Arts Magazine, janvier 2011, p.5
« Petit monument », Artpress, février 2011, p11
Claudia Claudiano, « Doppia exposizione alla Fondation Maeght », La Riviera, 1er avril 2001
« L'humour comme langage », Maison & décors Méditerranée, avril-mai 2011
« Expo Monomental d'Erik Dietman », Pays des Alpes Maritimes, 14/20 avril 2011
« De bonnes fondations »La Strada, 04/17 avril 2011
Nicole Laffont, « Grande exposition de printemps à la Fondation Maeght », Nice Matin, 12 avril 2011
« L'abstraction géométrique et le décapant Dietman, un improbable duo », La Tribune - Bulletin Côte d'Azur, 29 avril 2011
« A dada entre humour et poésie », Figaro Madame, 7 mai 2011
Elizabeth Quin, « Le Bric-à-brac d'Erik Dietman », Monaco Hebdo, 06-12 mai 2011
Olle Granath, « En Rabelais från Jönköping », Jönköpings Posten mai 2011
Nicole Laffont, « Monomental », Nice Matin, 5 juin 2011
"La photo s'invite au collège", Eric Lacroix, Le journal de Saône-et-Loire, 4 novembre 2011

Télévision & internet

2005
Géraldine Selin, « Erik Dietman », ParisArt, juin - juillet 2005
2008
« Erik Dietman, Ses années 60 », Parisart
2009
Roxana Azimi, « Chapeau la FIAC », ArtClair.com, vendredi 16 avril 2010
2011
France 3 Côte d'Azur - Ecoutez voir "La Fondation Maeght de Saint-Paul rend hommage à Erik Dietman"
Culture.fr , Erik Dietman, Monomental

Périgrinations d'un libre-penseur

Luxembourg Wort - Luxembourg Wort

17 Juin 2017


Erik Dietman

Erik Dietman

30 Novembre -1