Vue

Nancy Graves : bonjour !

La lune, Mars et les multitudes du vivant

05 Septembre - 05 Octobre 2019

Paris




Artiste de l'exposition : Nancy Graves


 La Galerie Ceysson & Bénétière a le plaisir de présenter la première exposition personnelle de Nancy Graves en France.

Nancy Graves (1939-1995), artiste américaine de renommé internationale, débute sa carrière avec une bourse Fullbright pour étudier l’art en France, pays où elle reste méconnue jusqu'à présent.
La réponse critique à ses « chameaux », sculptures impressionnantes qui jouent des problématiques de l'illusion et du mimétisme, lui ont valu la couverture d’Artforum en 1970. L'année suivante, elle a une première rétrospective en Allemagne, à la Neue Galerie im Alten Kurhaus, à Aix-la-Chapelle. En Europe, son travail est visible à la Documenta, à la Biennale de Venise, ainsi que dans des galeries à Londres, Stockholm, Rome, Zurich. Sa dernière rétrospective itinérante de son vivant a été organisée par le Hirshhorn Museum and Sculpture Garden de Washington en 1987.

Cette initiation à l'œuvre de Nancy Graves chez Ceysson & Bénétière rassemble des œuvres de divers genres. On peut voir des pastels des années 70 rarement exposés, dont Aphel (1977), qui ajoute de manière sophistiquée la peinture acrylique et le crayon à l'huile sur un fond de pastel. Un autre pastel, Sund (1976) se trouvait à coté d’œuvres de Jasper Johns dans 4 Artists and the Map (Spencer Museum, Lawrence, Kansas, 1981). La manière dont Graves use des informations cartographiques n'élève pas la carte au statut d’œuvre d'art, mais au contraire la déploie comme un tropisme visuel récurrent qui ouvre la perception aux associations émotives et à la mémoire.

Des huiles sur toile exécutées entre 1979 et 1990 trouvent pareillement leurs sources dans des données scientifiques (puisées dans la paléontologie, l'archéologie, la biologie et l'astronomie) tout en abordant des formes plus abstraites et des couleurs brillantes. Le massif Lixit (1979) ainsi que Xolan (1979) et AZ (1985-87) moins grands, font un usage puissant du format vertical, mariant un usage expressionniste du pinceau avec un dessin précis et appliqué pour reconfigurer les motifs scientifiques.

L'exposition se complète par deux sculptures. Entomon (1985), qui évoque l'étude des insectes, associe bronze, acier, émail et peinture polyuréthane. Canopic Legerdemain (1990) montre comment Graves développe son exploration de la peinture en trois dimensions en collant divers éléments sur la surface picturale ; elle combine l’acier inoxydable brossé, la résille d’aluminium, la résine moulée, le papier à la cuve, le nid d’abeille, la peinture époxy chargée de sable, la poussière de marbre et une lithographie.
L'œuvre de Nancy Graves est conservée dans nombreuses collections publiques, notamment au Whitney Museum, au Museum of Modern Art et au Metropolitan Museum de New York ; au San Francisco Museum of Modern Art ; à l’Art Institute de Chicago ; à la National Gallery de Washington ; au Ludwig Forum d’Aix-la-Chapelle ; au Museum Moderner Kunst de Vienne ; au Musée Sonjie d’art contemporain de Séoul et au Marimura Art Museum de Tokyo.

Rachel Stella, juin 2019. 



Informations Pratiques

Ceysson & Bénétière
23 rue du Renard 75004 Paris

Horaires:
Mardi – Samedi
11h – 19h
T: + 33 1 42 77 08 22