Bernar Venet

Reliefs

18 septembre - 13 novembre 2021

Bernar Venet

Reliefs

18 septembre - 13 novembre 2021




 

La galerie Ceysson & Bénétière est heureuse d’annoncer l’ouverture, le 18 septembre 2021, de son nouvel espace à Saint-Étienne avec une exposition consacrée aux reliefs, sculptures et œuvres sur papier de Bernar Venet. La galerie rend ainsi hommage à cet artiste majeur dont le caractère « ne le porte pas à s’inscrire à tous prix dans les dogmes d’un groupe d’artiste, ni celui de l’art concret, ni celui de l’art minimal ou de l’art conceptuel bien qu’il en soit l’un des fondateurs historiques » — Alexandre Devals.

Après avoir un temps exploré la traduction d’énoncés mathématiques en tableaux (des épures en somme), le travail de Bernar Venet s’est architecturé depuis plusieurs décennies autour de la ligne. C’est en 1976, après une période d’arrêt dans la création, que l'artiste investit et déploie les possibilités infinies de la ligne droite, de l’arc et de l’angle. Ces lignes, sorties de toute tentative de narration et qui ne parlent que d’elles-mêmes, s’organisent d’abord au sein de dessins et tableaux puis dans des reliefs en bois et enfin dans des installations de barres d’acier. Les compositions de Bernar Venet ne sont pourtant ni intuitives (dans l’idée d’une sculpture se mettant en forme pas à pas au gré du processus de création), ni des systèmes minimalistes prédéterminés à l’avance. Le langage de Venet est celui de l’imprévisible. Les lignes y sont souvent indéterminées et s’organisent au sein de grands effondrements. Ce sont des combinaisons aléatoires pour des compositions interminables. L’œuvre de l’artiste ne semble alors jamais tout à fait achevée tant ce dernier change ses compositions autant que faire se peut. Les lignes de fuite perspectivistes ainsi contrariées s’enroulent et se contractent au sein de reliefs métalliques formant Gribs et autres surfaces au noir profond.

C’est dans un rapport de force non dissimulé mais toujours tributaire des contraintes techniques que Bernar Venet interagit avec la matière. Comme il le précise : « Je propose des directions, mais en même temps je suis conduit par la barre d'acier qui résiste et ne cède pas à ma volonté de dominer. Dans ce jeu de concessions, je dois respecter l'autonomie de la barre ». Si l’on poursuit le raisonnement de l’artiste, la sculpture se pare d’une dimension chorégraphique au sein de laquelle se jouent formes et textures. Entre impulsion humaine et résistance métallique, les formes s’entrechoquent et se déploient pour parvenir à un équilibre respectueux du matériau d’origine. « Je veux que mes sculptures conservent leur masse atomique, leur rapport à la gravité, et je respecte leur particularité, leur différence, leur identité ».

En écho à sa rétrospective parisienne consacrée aux années 1961-1963, le nouvel espace de Saint-Étienne dévoile ainsi, au sein de l’immensité de ses salles, la richesse de l’œuvre protéiforme de Bernar Venet. Comme le souligne Loïc Bénétière, « c’est typiquement pour des artistes comme lui que nous avons créer ce lieu, idéal pour des œuvres monumentales ».

Pour les 80 ans de l’artiste, la galerie a donc souhaité célébrer cette collaboration par un cycle de deux expositions redoublées par la sortie conjointe de deux nouveaux catalogues de l’artiste : Bernard Venet. Dessins et Le Tas de charbon (Ceysson Éditions d’Art).

 




Artiste de l'exposition : Bernar Venet


Informations Pratiques

Ceysson & Bénétière
10 rue des Aciéries
42000 Saint-Étienne


T: +33 4 77 33 28 93